13 Comments

  1. 13

    Stéphane Chicheportiche

    Bonjour
    en réponse à Robert Dana ( février 2015)
    je suis moi aussi un arrière petit fils de rabbi Akiva Abitbol zt »l…je possède qques photos et documents transmis par son fils, mon grand père Yossef Abitbol z »l…qui est votre grand père ou grand mère ?
    j aimerais beaucoup partager avec vous
    mon tel : 0668551518
    Stéphane Chicheportiche
    a bientôt

  2. 12

    Dana Robert

    Qui a connus le Dayan Rabbi Akiba abitbol qui est né a Tiberiade
    vers les années 1900 environ été Chalyah de Palestine vers sfax
    dans les années 1930 ? C’est mon arrière grand père, je cherche des photos ou documents concernant cette Epoque de la vie a SFAX
    merci

  3. 11

    azria robert

    né à sfax en 45 tous nos biens ont été confisqués par Bourguiba étant français de naissance il ne nous restait plus que le départ forcé de notre tunisie natale avec 10 francs en poche et pas plus direction la pension et ensuite de longues études de médecine financées par le gouvernement français dire que les tunisiens ont été tolérants c est faux en fait ils ont voulu leur indépendance pour se débarasser des juifs et autres chrétiens ils nous ont volé nos biens ils nous ont renvoyé de chez nous voilà la vérité alors stop à l hypocrisie et aux mensonges mon père n était pas un colon il a fait sa fortune en travaillant dur tres dur et les tunisiens ont tou volé quant à notre synagogue elle a vite été tranformée en garage et en vente de sanitaires quant aux roulaux de sepharims les tunisiens les ont volé pour récuperer l argent des ramonims et le reste jeté voilà ce que valent vos fréres tunisiens…je ne suis retouné qu une seule fois en tunisie apres 40 ans et l on m a refusé de voire la maison ou je suis né on m a refusé de voir nos jardins nos oliveraies c était à moi à ma famille !!!DOCTEUR ROBERT AZRIA

  4. 10

    nahum

    Bonsoir chavoua tov c est dommage qu’il ni a pas d’autres personnes concernant les sfaxiens et sfaxiennes je suis de sfax et je suis nee en 1948 de naissance baranes et bendavid
    alors peut être a bientôt
    martine Nahum de creteil

  5. 9

    khayat

    Bonjour
    j’ai lu ce livre , il est si beau, si vrai que j’ai ressenti a travers les lignes, l’odeur du jasmin, les sons et la chaleur des rapports entre juifs et musulmans…depuis je suis allée en tunisie, loin des hotels, grace à ce livre j’ai traverse les barrières et j’ai compris que malgre le temps, les politiques, les divergeances, la trace des juifs reste , et elle est indispensable dans la culture tunisienne. En partant, les juifs ont emmener des pans entiers de leur histoire commune et cela manque aux nouvelles générations qui n’ont connu que la dictature.
    j’ai malheureusement donner l’exemplaire de ce livre (qui m’avait ete donner par un musulman sfaxien) à un tunisien, qui a été lui même tres emus, croyant pouvoir m’en procurer facilement un autre, ce qui s’est avéré impossible. Si vous pouvez m’indiquer le moyen d’un retrouver un…

  6. 8

    BRAMI charles

    OUI CELA EST HELAS DE L’amertume ..nous avons bien vécu en TUNISIE laissé nos morts et une partie de nous même que le pardon leur soit accordé ..
    Je souhaite aux TUNISIENS une démocratie afin qu’ils soient un peuple moderne et tolérant vis avis de toute les religions souhaitant vivre dans ce merveilleux pays .
    respectons tous les lieus saints quelque soit sa spiritualité car ils ne préconisent que la PAIX ET LE RESPECT DE SON PROCHAIN
    CE QUI FIGURE DANS LES DIX COMMANDEMENTS.

  7. 7

    jaouhar

    A boccara,

    Si la tunisie « renvoie » et se « débarasse » des juifs alors ne parle plus d’elle et occupe toi de ce que tu as. Si l’exemple de la synagogue de jerba ne te suffit pas pour montrer la tolérence, alors nous sommes content que tu parle de là bas et non d’ici.

  8. 6

    ilyes

    je suis sfaxien, je suis musulman, mais je suis très intéressé de la société juif « tradition, vie quotidienne, histoires,mentalité,intégration « .
    j’ai tellement écouté mon père qui me raconte de son professeur juif « m. Azria » son discipline, sa motivation ..etc
    je suis très impressionné de la population juif surtout les séfarades.

  9. 5

    BOCCARA

    Plus que 1500 membres !!
    En Tunisie, aussi, il faut le dire, une politique a été menée pour « renvoyer » les juifs !
    J’ai comme exemple tres proche celui de mon beau-père qui représentait des maisons europennes de produits lactées, et a qui on a refusé de prolonger une licence d’exploitation, Il a fini par quitter Tunis, pour aller en Israel, avec une partie de ses enfants non encore mariés….
    Voilà comment la Tunisie s’est débarrassée de 4 juifs, et dans la foulée a contribué directement au peuplement du jeune pays…
    Tolérance toute relative…

  10. 4

    souhail ftouh

    Même si la religion en Tunisie se caractérise par la prédominance de l’islam. Le judaïsme qui est minoritaire fait de la Tunisie qu’elle est un pays qui se caractérise par sa tolérance et son ouverture aux autres cultures qui ont fait l’identité du pays .
    Le judaïsme est la troisième religion du pays avec approximativement 1500 membres .

  11. 3

    claude Kayat

    Bonjour, cher Monsieur Azria!

    La synagogue Azria (slat Azria) est bien plus ancienne, en effet, que Beit-El, la synagogue construite longtemps après,
    dont je parle dans mon roman. Longtemps délabrée, elle aurait, aux dernières nouvelles, fait l’objet d’importantes rénovations.
    Auraient-ils, par hasard, lu mon bouquin?
    Toutes mes amitiés à votre ami Claude Khayat, que je n’ai pas le plaisir de connaître.
    Le Claude Khayat de Chamonix est-il, lui aussi, sfaxien?

    Bonne journée! Bon chabbat!

    Cordialement,

    Claude Kayat

  12. 2

    ada sitobn

    une fille de Sfax

  13. 1

    azria

    Je suis né à Sfax en aout 1937, donc 2 ans avant Claude Khayat
    la description , dans le résumé, est pârfaitement rendue.
    Mon père et son frère avaient construit de leurs deniers la Grande Synagogue Azria à Sfax , elle fut inaugurée quelques jours après la déclaration d’indépendance , mai 1948 et il me semble que c’était Manitou qui était venu d’Algérie pour l’occasion.
    Pratiquement tous les juifs de Sfax sont partis , les uns en France les autres en Israel ou ailleurs.
    Ma famille est dispersée entre la France et surtout Israel
    J’ai des souvenirs depuis l’occupation germano-italienne , jusqu’à la libération par les alliés
    Arrivé en France , malgré notre situation très aisée à Sfax, je ne pouvais recevoir d’aide et j’avais souvent effectué des travaux étudiants pour poursuivre mes études supérieures de doctorat en hydrogéologie.
    Pour finir , mon meilleur ami sfaxien que j’e continue à voir à Paris s’appelle aussi Claude Khayat, de plus en vacances à Chamonix il y a une agence immobilière Claude Khayat

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Propulsé par Simon Amar pour Terredisrael Ltd.
Copyright © 2016 Blog terredisrael.com