pub2011

La France en Israel

LES TITRES

LA BARRIERE DES REFUGIES maariv
UN GEL BRULANT yedihot
LE PREMIER MINISTRE NETANYAHU : LA SYRIE EST PRETE A REPRENDRE LES NEGOCIATIONS AVEC NOUS SANS CONDITIONS PREALABLES haaretz
LE GOUVERNEMENT INTERDIT DE FACTO AUX DIRIGEANTS ETRANGERS D’ENTRER DANS LA BANDE DE GAZA jerusalem-post

EXTRAITS DE LA PRESSE

REGIONAL
Netanyahu : Le président Sarkozy m’a dit que la Syrie est prête à négocier sans conditions préalables / Yehonathan Lis et Barak Ravid – Haaretz

La Syrie a renoncé à réclamer qu’Israël se déclare prêt à se retirer du plateau du Golan comme condition préalable à des négociations de paix entre les deux pays. C’est ce qu’a affirmé hier le Premier ministre Netanyahu devant la commission des Affaires étrangères et de la Défense de la Knesset.

M. Netanyahu a rendu compte des contacts avec les Syriens qui ont eu lieu il y a quelques semaines sous l’égide du président français, Nicolas Sarkozy.

« J’ai indiqué aux Syriens que je suis prêt à reprendre les négociations, sans conditions préalables », a déclaré le Premier ministre. Les Syriens ont tout d’abord répondu qu’Israël doit s’engager à se retirer du plateau du Golan mais ensuite, « lors de ma rencontre avec le président Sarkozy, il m’a dit que les Syriens sont prêt à renoncer à cette condition préalable mais ne souhaitent pas de négociations directes et veulent une médiation. J’ai répondu au président Sarkozy : « Je préfèrerais des négociations directes, mais si les Syriens veulent une médiation, c’est vous qui serez le médiateur » ». Selon le Premier ministre, le président Sarkozy a répondu que les Syriens préfèrent la médiation turque, ce à quoi M. Netanyahu a répliqué : « Il faut un médiateur impartial et je ne suis pas certain que la Turquie ait montré dernièrement, depuis l’opération Plomb Durci, qu’! elle est en tête de liste des médiateurs impartiaux ».

Le Premier ministre a également évoqué la situation au nord d’Israël, déclarant : « Si autrefois nous considérions le Hezbollah comme une milice, il est aujourd’hui la véritable armée libanaise, une force significative qui s’arme et s’organise exactement comme le ferait une armée. Le gouvernement libanais et le Hezbollah sont imbriqués l’un dans l’autre. Ils sont responsables en cas d’attaque contre Israël », a indiqué M. Netanyahu.

Au cours de la séance de la commission, le chef de l’opposition, Tzipi Livni, s’en est pris au Premier ministre, affirmant que la décision d’appliquer le gel de la construction en Cisjordanie aux grands blocs de colonies est un échec.

Israël tâchera de compléter son retrait de Rajar le mois prochain / Barak Ravid – Haaretz

Israël et les Nations-Unies tâcheront de terminer le retrait des forces israéliennes de la partie nord du village de Rajar avant la fin du mandat du commandant de la FINUL, le général italien Claudio Graziano, fin janvier. Dans les prochains jours, Israël et l’ONU entameront des contacts sur la manière dont se réalisera le retrait des forces israéliennes et leur remplacement par des soldats de la FINUL.

Jeudi dernier, l’envoyé de l’ONU au Liban, Michael Williams, et le général Graziano ont rencontré le directeur général du ministère israélien des Affaires étrangères, Yossi Gal, et le chef du département de la planification de Tsahal, le général Amr Eshel. Selon la deuxième chaîne de télévision, M. Gal a remis aux deux hommes une décision officielle du gouvernement israélien concernant un retrait de la partie nord de Rajar.

Cette décision prévoit qu’Israël accepte la « solution temporaire » proposée par le général Graziano selon laquelle la FINUL aura le contrôle militaire de la partie nord du village où Tsahal ne sera plus présent. En revanche, Israël continuera de fournir des services tels que l’éducation et la santé aux habitants qui conserveront leur statut de résidents israéliens.

ISRAËL-PALESTINIENS
Les pays de l’UE adopteront aujourd’hui une déclaration sur Jérusalem / Gideon Kutz – Maariv

Les ministres des Affaires étrangères de vingt-sept pays de l’Union européenne se réuniront aujourd’hui dans le cadre du Conseil de l’Union européenne et débattront notamment de la proposition de la présidence suédoise de déclarer Jérusalem-est comme capitale du futur Etat palestinien.

Jusqu’ici, les vingt-sept ne sont pas parvenus à un texte qui serait accepté par consensus. A Jérusalem on estime donc que le texte qui sera finalement adopté sera plus modéré, quoique problématique du point de vue d’Israël. Pour l’heure, il semble que c’est le texte proposé par les Français qui sera adopté. La déclaration mentionnera Jérusalem mais comme future capitale des deux Etats. C’est là aussi une déclaration inconfortable pour Israël car c’est la première fois que l’UE prend position sur la question sensible de Jérusalem. « Le fait que les négociations n’aient pas repris nuit à nos efforts pour freiner des démarches extrêmes telles que celle-ci. Sous le gouvernement Olmert ce ne serait pas arrivé car il y avait des pourparlers sur un accord permanent », a déclaré un diplomate étranger de haut rang.

Pour l’heure on peut distinguer grossièrement les pays qui soutiennent ou s’opposent à l’initiative et à Jérusalem on affirme : « Ce sont les pays qui sont pour ou contre Israël ». L’initiative est celle de la Suède et à ses côtés on trouve la Grande-Bretagne, la Belgique, l’Irlande, Malte et Chypre. Face à eux on trouve la France, l’Italie, l’Allemagne, la République tchèque, la Hongrie, la Pologne, la Roumanie et la Slovaquie qui s’opposent à la proposition. Le ministre luxembourgeois des Affaires étrangères, Jean Asselborn, a soutenu de la façon la plus claire la position suédoise : « Jérusalem-est n’appartient pas à Israël. Nous reconnaissons tous dans nos discours que Jérusalem-est est occupée. Si elle est occupée, elle n’appartient pas à Israël »./.

Articles similaires

Tags: , , ,

Une Reponse to “La newsletter de l’Ambassade de France en Israel – Mardi 08/12/2009”

  1. HOURI dit :

    La Grande Bretagne est responsable de la deportation de centaines demilliers de Juifs a cause de son fameux Livre Blanc qui fermait l’entree de la Palestine aux persecutes.
    En outre, apres la guerre, elle n’a pas hesitee a renvoyer les rescapes qui tentaient de ofrcer le blocus derrire des barbeles.
    Il y a aussi des images insoutenable: des soldats anglais frappant ceux qui s’etaient jete a l’eau dans le port de Haifa a coups de rames.
    La Grande Bretagne devait avoir un peu plus de decence !
    David CAMERON, le chef des Conservateurs, a fait remarquer que la politique de Gordon BROWN attisait l’antisemitisme dans le Royaume.
    Un dernier mot enfin, La Reine ne s’est jamais rendu en visite officiel en Israel alors qu’elle afait plusieurs fois le tour du monde.
    Quant a l’Europe, elle adopte une attitude particulieremnt hypocrite et arrogante a l’egard d’Israel

Laisser une reponse

Vous pouvez utiliser ces balises: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>