Accueil
Kiosque Inform. utiles Inform. Voyages
Fêtes
juives
Calendrier Fêtes Tourisme
terredisrael.com

Espace détente Histoires Georges Decouvrez Israel Sejour
en IL
Israel de A à Z Album photos Radio Tv Clips Prev. Conseil Perdu de Vue Ner Hazikaron Immobilier
 
 
 
 

Histoires et Blagues de Georges Chouraqui
 

A méditer
 

Chanteurs et acteurs
 
 
La frequentation du site
 
Livre d'Or du Site
 
Recherche sur le site
 
 
Espace détente proposé par Georges Chouraqui georges-chouraqui
photo helicoptere

Blague d'informaticien  
C'est David qui prend des cours de pilotage d'hélicoptère du côté de  Herzelya, Israel.
Cela fait une bonne heure qu'il vole, avec son instructeur, et il y a un épais brouillard qui se lève; la visibilité devient de plus en plus mauvaise, il faut rentrer.         
Coup de malchance, les instruments de bord tombent en panne.
Ils sont perdus dans le brouillard. 

Photo d’hélicoptère de Gaëtan Martinez

L'instructeur reprend les commandes, et prudemment, fait des cercles dans le brouillard pour tenter de se repérer.
Ils arrivent ainsi au niveau d'un gratte-ciel brillamment éclairé. L'instructeur amène l'hélicoptère aussi près que possible de la façade, et dit à son élève de reprendre les commandes. 
Il enlève sa chemise, prend un gros marker et y écrit
"où sommes-nous ? ".        
Les gens dans les bureaux ont vu l'hélico, et font signe qu'ils ont compris.
Ils s'activent, et répondent à la question avec un panneau improvisé. 
L'Instructeur fait "ok, je sais où on est" 
Il reprend les commandes, et part sur un cap qui les ramène directement au terrain.  
David très étonné, demande :
- Comment avez-vous fait ?  
- C'est très simple, C'était l'immeuble de Microsoft...
- Comment ça ?
- Ca ne pouvait pas être ailleurs. Sur leur panneau, il y avait écrit : 
"Vous êtes dans un hélicoptère".
Réponse techniquement correcte, mais totalement inutile...

 
La dernière blague qui se raconte à Beyrouth
Un libanais chrétien maronite va se plaindre chez le président Saad Hariri en prétendant que sa maison et tout ce qu'elle contenait avaient été brulés lors d'un raid israélien pendant la dernière guerre, et qu'il ne lui reste rien que la photo de Jésus Christ qui était restée intacte.
- Monsieur le Président, voila tout ce qui me reste de mes biens après le raid de l'aviation israélienne, rien que la photo de notre seigneur.

Le président Hariri lui remet une somme de cent mille dollars et lui dit :
- Voila, j'espère que ça te suffira pour reconstruire une nouvelle demeure, etc etc.

Son voisin qui musulman chiite, apprend la nouvelle, et se rend a son tour chez le Président Hariri en amenant avec lui la photo de Nassarallah et se met à gémir :
- Ma maison a explosé et il ne me reste plus que la photo de notre dirigeant bien aimé.
Le Président Hariri sort de son coffre cent dollars et les lui remet.

Le Chiite demande perplexe :
- Mais mon voisin a reçu cent mille dollars !

Hariri lui répond :
- C'est vrai, ton voisin m'a apporté la photo de notre Seigneur crucifié, mais si toi aussi tu m’apportes celle de ton dirigeant bien aimé crucifié tu recevras un million de dollars !!!!

 

Cent pour cent
Pour une opération chirurgicale très grave, un très riche Emir du Golfe avait besoin de sang d'un groupe sanguin extrêmement rare.
Ainsi, l'appel de don de sang a été lancé par les chirurgiens même au delà des frontières.

Un juif de Tel Aviv ayant le même groupe sanguin a reçu l'appel et a donné sans hésitation une quantité appréciable de son sang pour sauver l'Emir.

Après l'opération , l'Emir reconnaissant a remercié le juif pour son geste et lui a envoyé des cadeaux de grande valeur, notamment une Rolls Royce pour lui, un gros diamant pour sa femme, une Harley Davidson pour son fils et une Bugatti cabriolet pour sa fille.

L'Emir devait toutefois repasser sur le billard pour une intervention corrective. Les médecins ont appelé à nouveau à un don de sang et le juif a fait à nouveau don de son sang sans aucune hésitation.

Une fois l'Emir rétabli, il a envoyé au juif un e-mail disant : "merci pour ce que vous avez fait pour moi", sans plus.
Le Juif choqué à la réception du simple e-mail demande à l'arabe (toujours par e-mail) pourquoi il n'a pas été aussi généreux que la première fois.

L'Emir lui répond : "Ya ha bibi, tu as peut-être oublié, j'ai du sang juif maintenant ? "

 
LA BLONDE SUR L'AUTOROUTE...
Une blonde est sur l'autoroute en train de pousser avec grand peine une superbe Porsche 911. Un motard de la police l'aperçoit et lui propose son aide : - Bonjour, vous êtes en panne ? - Non, non, tout va bien, elle est toute neuve ! - Alors, pourquoi vous poussez votre voiture comme ça ? - C'est le concessionnaire ! Il m'a dit : 50 en ville maximum, et toutes les semaines, vous la poussez un peu sur l'autoroute...
 
L' Ascenseur
Un petit garçon paysan et son père visitaient un centre commercial.
Ils étaient abasourdis par presque tout ce qu'ils voyaient, et plus particulièrement par deux murs brillants de couleur argent qui pouvaient s'ouvrir en deux et se refermer.
Le petit garçon demanda :
- C'est quoi, Père ?
Le père n'ayant jamais vu un ascenseur auparavant, répondit :
- Fils, je n'ai jamais rien vu de tel dans ma vie. Je ne sais pas ce que c'est.
Alors que le petit garçon et son père regardaient avec admiration, une vieille femme dans un fauteuil roulant avança jusqu'aux murs et appuya sur le bouton.
Les murs s'ouvrirent et la dame roula jusque dans la petite salle.
Les murs se fermèrent et le petit garçon et son père regardèrent les chiffres défiler séquentiellement sur un cadran au-dessus des murs. Ils continuèrent de regarder jusqu'à ce que les chiffres se mirent à défiler dans l'ordre inverse. Les murs s'ouvrirent à nouveau et une très belle jeune femme de 24 ans sortit.
Alors, le père murmura à son fils :
- Va chercher ta mère !
 
LE DÉCALOGUE ANCIEN DE LA SOCIÉTÉ
La société est ainsi faite :
1- Le pauvre : travaille
2- Le riche : l'exploite
3- Le soldat : défend les deux
4- Le contribuable : paye pour les trois
5- Le vagabond : se repose pour les quatre
6- Le poivrot : boit pour les cinq
7- Le banquier : escroque les six
8- L'avocat : trompe les sept
9- Le médecin : tue les huit
10- Le croquemort : enterre les neuf
Et le politique........... vit des dix !...
 
BRAVO PAPY !
Pour la génération des NI-NI (Ni étudiant, Ni travailleur).
Un présumé étudiant dans un autobus plein à craquer pris le temps d’expliquer à un monsieur âgé assis à ses côtés pourquoi la vieille génération ne peut pas comprendre celle des jeunes.
« - Vous êtes nés et avez grandi dans un monde différent, presque primitif » dit-il d’une voix assez forte pour être entendue par tous.
« - Les jeunes d’aujourd’hui nous avons grandi avec internet, la télévision, les avions, les jets, les voyages dans l’espace, l’homme marchant sur la lune. Nos sondes spatiales ont visité Mars … nous avons des bateaux à énergie nucléaire et des voitures électriques et à hydrogène, des ordinateurs qui calculent quasiment à la vitesse de la lumière. Et encore plus. »

Après un bref silence, l’homme âgé lui répondit :
« -Tu as raison jeune homme, nous n’avions pas toutes ces choses quand nous étions jeunes … par conséquent nous les avons inventées ! Et maintenant jeune petit con arrogant, dis-moi ce que TOI tu prépares pour la génération suivante ?...

Les applaudissements furent logiquement tonitruants.

histoires terredisrael
 
Confessions peu catholiques...
Dans une bourgade où les habitants ont les mœurs un peu dissolues,
Le curé du village, un beau jour, se fatigue des confessions de ses paroissiens où tout tourne autour de l'adultère.
Aussi, dès le dimanche, pour son sermon, il leur dit:
- A partir de maintenant, je ne veux plus entendre parler d'adultère dans les confessions. C'est bien simple, si j'entends encore quelqu'un confesser qu'il a trompé son mari ou sa femme, je demande à changer de paroisse !
Comme tout le monde aime bien son curé au village, une réunion informelle a lieu des la sortie de la messe, et il est décidé de continuer à confesser les adultères,
Mais d'utiliser un nom de code pour ce péché :
il est convenu que lorsque quelqu'un aura fauté sexuellement, il confessera être tombé par terre et avoir proféré des jurons suite à cet accident.

Une semaine plus tard, le curé croise le maire du village dans la rue.
Le prêtre lui dit :
- Bonjour Monsieur le Maire. Dites-moi, je suis bien content de vous voir.
Vous devriez faire macadamiser les trottoirs du village : je ne compte plus les personnes qui se plaignent d'être tombé par terre !

Le maire ne peut pas s'empêcher de rigoler en entendant la remarque naïve de son curé, mais le curé lui coupe tout de suite la parole:
- Vous ne devriez pas rire de ça : rien que cette semaine, votre femme est quand même tombée trois fois !
 
 
 
 
 
 
 
Il y a de l'Amour partout...
Même au bureau de poste de Marseille.

Le mois dernier, Bercy notre chienne de 14 ans, est décédée.
Le lendemain de sa mort, ma petite fille de 4 ans, Déborah ne cessait de pleurer et de dire à quel point elle s'ennuyait de Bercy.
Elle nous demanda si elle pouvait écrire une lettre à D-ieu,
pour lui dire que Bercy était montée au ciel, pour qu'il puisse la reconnaître.
Je lui ai dit que c'était possible.
Et voilà ce qu'elle lui a écrit:

Cher D-ieu,                                           
Voulez-vous S.V.P. prendre soin de ma chienne Bercy
Elle est morte hier, et elle est maintenant près de vous, au ciel.
Elle me manque beaucoup.
Je vous remercie de m'avoir donné cette chienne à aimer, même si elle est tombée malade.
J'espère que vous allez jouer avec elle.
Elle aime jouer à la balle et elle aime nager.
Je vous envoie sa photo.
Ainsi, lorsque vous la verrez, vous saurez que c’est elle.
Je m'ennuie beaucoup d'elle.
Avec amour,
Déborah

 

Nous avons placé la lettre, ainsi qu'une photo de Bercy,

histoires terredisrael

 
dans une enveloppe, et nous l'avons adressée:
« À D-ieu, au ciel ».
Nous avons placé notre adresse de retour sur l'enveloppe.
Puis, Déborah a collé plusieurs timbres sur l'enveloppe,
car elle s'est dit que ça prendrait beaucoup de timbres pour livrer la lettre au ciel.
Cet après-midi là, nous avons déposé la lettre au Bureau de Poste.
 
Quelques jours plus tard,
elle me demanda si je croyais que D-ieu avait reçu notre lettre.
Je lui ai dit que probablement il l'avait reçue.
Hier, nous avons trouvé un colis devant notre porte, adressé à Déborah.
L'écriture nous  était étrangère.
Déborah ouvrit le colis.

A l'intérieur,
il y avait un livre de Mr. Rogers intitulé:
"Quand un animal de compagnie meurt."
Collée à l'intérieur de la couverture,

il y avait la lettre que Déborah avait écrite pour D-ieu.
Sur l'autre page, la photo de Bercy, accompagnée d'un petit mot:

Chère Déborah,
Bercy est arrivée saine et sauve au Paradis.
Grâce à la photo, je l'ai immédiatement reconnue.
Bercy  n'est plus malade.
Son esprit est avec moi, tout comme elle est dans ton cœur.
Elle fut très heureuse et a beaucoup aimé être ta chienne.
Comme nous n'avons plus besoin de notre corps au Paradis,
je n'ai pas de poche pour conserver ta photo.
Alors, je te la retourne dans ce petit livre,
pour que tu puisses toujours te souvenir de Bercy.

Je te remercie pour la très belle lettre,
et je remercie ta mamy pour l'aide qu'elle t'a apportée pour l'écrire et me la poster.
C'est une mamy merveilleuse que tu as. Je l'avais choisie spécialement pour toi.
Je t'envoie mes bénédictions et souviens-toi que je t'aime beaucoup.
En passant, je ne suis pas difficile à trouver.
Je suis partout où il y a de l'Amour.
Avec Amour,
D-ieu
 
 
terredisrael.com
page 1
d'autres histoires ....
terredisrael.com
page
précédente
page
suivante
 
Vos réactions : cliquez ici
 
   
 

Nos rubriques
Le Blog de terredisrael
Calendrier fetes Juives
Perdu de vue
Les cartes de voeux
Le Livre d'Or
Espace Culture
Espace Detente
Fetes Juives

Le Kiosque
Radio TV

Les cartes de voeux
Liens utiles
Liens Voyages
Israel de A a Z
Visite d'Israel
Vacances en IL
La Ste israelienne

Prevention
Communautes juives

Album Photos
Ner Hazikaron
Immobilier
Judaisme
Etre fier ...
Origine du conflit MO

Copyright - www.terredisrael.com
Les articles publiés dans le Site relèvent de la seule propriété de www.terredisrael.com
Seul le droit de courte citation reste permis avec lien directionnel actif de l’article avec le nom de l’auteur en entête obligatoire.
Ceux qui souhaitent copier une partie ou l’intégralité d'un article, sont priés d'en faire la demande par mail. Merci
Le site est édité par la
Sté Terredisrael Ltd. Israel
(Sté Num 513928770) -
Contact : Yossi TAIEB

Email: contact@terredisrael.com