Accueil
Kiosque Inform. utiles Inform. Voyages
Fêtes
juives
Calendrier Fêtes Tourisme
terredisrael.com

Espace détente Histoires Georges Decouvrez Israel Sejour
en IL
Israel de A à Z Album photos Radio Tv Clips Prev. Conseil Perdu de Vue Ner Hazikaron Immobilier
 
 
 
 

Histoires et Blagues de Georges Chouraqui
 

A méditer
 

Chanteurs et acteurs
 
 
La frequentation du site
 
Livre d'Or du Site
 
Recherche sur le site
 
 
terredisrael.com
Histoires page 71
de Georges Chouraqui, de Patrick Attal et Mihal Vaknine
terredisrael.com
page
précédente
page
suivante
RÉSERVATION DE PLACES A LA SYNAGOGUE

Formulaire de réservation de place a la Synagogue :


Lors des dernières fêtes de Tishri, nos coreligionnaires ont exprime leur souci et désir de déterminer avec plus de précision l'affectation de leur place à la Synagogue.

Aussi afin de répondre a votre attente et de vous attribuer la place de votre choix, nous vous demandons de bien vouloir nous adresser ce formulaire dument rempli et de nous le renvoyer dans les plus brefs délais au Secrétariat de la Synagogue.

 
1. Je préférais être assis... (Remplir une case) :
      ___ du cote des gens qui parlent
     ___ du cote des gens qui prient



2.  Si assis dans la section des parleurs, quelle catégorie préféreriez-vous?

(Indiquer l'ordre d'intérêt)

   ___ Affaires
   ___ Sports
   ___ Médecine
   ___ Maladies graves qu'auraient eu un des fidèles
   ___ Potins toutes catégories confondues
   ___ Potins concernant (choisir:)
   ___ Le Rabbin
   ___ Le Hazan
   ___ La voix du Hazan
   ___ La femme du Hazan
   ___ La femme du Rabbin
   ___ La voix de la femme du Hazan
   ___ Le Shamash
   ___ La femme du Shamash
   ___ La Secrétaire du Shamash
   ___ Mode
   ___ Comment les autres sont habilles
   ___ Ou ils achètent leurs vêtements et combien
   ___  Les derniers achats (voiture, appartement, maison de campagne...) et prix paye par vos proches
   ___ Les dernières fêtes (Brit Mila, Mariage, bar-mitsva) et prix paye par vos proches
   ___ Les dernières vacances de vos proches et prix
   ___ Votre famille
   ___ Votre belle famille
   ___ Les familles Royales
   ___ Caroline de Monaco et son nouveau bébé
   ___ Le mariage d'Andrew d'Angleterre et de Sophie
   ___ Qui trompe qui et avec qui?
   ___ Autre sujet d'intérêt:________________________



3. Pres de qui souhaiteriez vous être assis en priorité pour consultation professionnelle gratuite?

   ___ Docteur
   ___ Dentiste

 
 ___ Gastro-entérologue
   ___ Pédiatre
    ___ Psychiatre pour enfant
    ___ Belle mère
    ___ Proviseur de lycée
    ___ Cardiologue
    ___ Rhumatologue
    ___ Comptable
    ___ Banquier
    ___ Comptable
    ___ Avocat
 - de Divorce
 - d' Affaires
    ___ Agent Immobilier
    ___ Notaire
    ___ Huissier
    ___ Peintre/Plombier
    __   Garagiste
    ___ Amateur de Tennis/ Foot/Golf
    ___ Autre ____________________________>



4. Je désire une place située (Indiquer l'ordre de priorité:)

      ___ En bout de rangée
      ___ Pres de la sortie
      ___ A Deauville
      ___ Pres des Toilettes
      ___ Pres de mes beaux-parents
      ___ Aussi loin que possible de mes beaux-parents
      ___ Aussi loin que possible de mes ex beaux-parents
      ___ Pres de l'Hekhal
      ___ Pres de la table du Kiddouch
      ___ Pres des hommes célibataires
      ___ Pres des femmes célibataires
      ___ Prés de quiconque de disponible (Sexe peu important)
      ___ Loin de la Bimah la ou personne ne peut me voir/m'entendre parler pendant l'office
      ___ La ou personne ne peut me voir dormir pendant l'office
      ___ La ou je peux dormir pendant le discours du Rabbin(coût
supplémentaire)

 
5.  J'aimerais être assis la ou
:
      ___ Je peux voir ma femme au dessus de la mehitsa
      ___ Je ne peux pas voir ma femme au dessus de la mehitsa
      ___ Je peux voir la copine de ma femme au dessus de la mehitsa
      ___ Mon épouse ne peut pas me voir regarder sa copine au dessus de la mehitsa



6.  Merci de ne pas me placer a cote des personnes suivantes:

    (Choix limite a 6 noms, Au delà, peut-être serait-il bon de songer a changer de synagogue)


  _________________________


  _________________________


  _________________________


  _________________________


 

Nom: _________________________________

Montant du don offert a la synagogue:


 
Mama Bensoussan
Une fois leurs études finies, les trois frères Bensoussan quittent leur maison familiale et entament de brillantes carrières. Les années filent et ils deviennent tous très riches.
A l'approche des 80 ans de leur mère adorée, et juste avant les fêtes de Tichri, ils décident de lui faire
de très beaux cadeaux.
Ils se retrouvent dans un grand restaurant parisien.
L'ainé Moshé dit :
- J'ai offert une belle Jaguar à maman et je paye à l'année un chauffeur personnel.
Le cadet David, sourire aux lèvres, déclare :
- C'est pas mal mais j'ai encore mieux. Je lui ai acheté une très belle villa dans un parc arboré avec vue sur l’océan.
Enfin Benjamin le dernier conclut
- Et bien moi j'ai réfléchi. Depuis que maman a la vue qui baisse, elle ne peut plus lire la Thora ce qui est catastrophique car elle est très pieuse. Alors je lui ai acheté un perroquet qui connaît la Thora par cœur ainsi que les commentaires de Rachi, la Michna et la Guemara ; Il a fallut plusieurs années à des Rabbins pour lui apprendre ce qu’un Être Humain met une vie à apprendre.
Je l'ai acheté deux millions d'euros.

Les frères se séparent. Chacun est convaincu que son cadeau est le meilleur.
Les semaines passent et ils reçoivent un courrier de leur maman.

L'ainé : « Merci pour la voiture mon grand mais je suis maintenant trop âgée pour sortir ce qui fait que je ne m'en sers jamais. »

Le cadet : « Merci pour la maison. Je reconnais là ton sens de la démesure. Elle est trop grande pour moi et c'est un vrai calvaire que de m'en occuper. Ne te vexe pas si je te la rend et que je retourne dans
mon appartement à Paris proche de mes amies. »

Le benjamin : « Mon petit bébé chéri. Tu es décidément le seul dans cette famille qui comprenne ta maman. Je te remercie du fond du cœur pour le poulet que tu m'as envoyé. Il était succulent. »
 
 
 
Remède efficace
Une femme entre chez son médecin, le visage tout enflé et des bleus partout
Le médecin : Que vous est-il arrivé ?
La femme : Docteur, chaque fois que mon mari arrive à la maison après avoir bu, il me frappe et je ne sais plus quoi faire.
Le médecin : J'ai un bon remède pour ça. La prochaine fois que votre mari arrive totalement ivre, prenez une tisane à la camomille et gargarisez vous. Gargarisez vous le plus longtemps possible et surtout... N'arrêtez pas !
Deux semaines plus tard elle retourne chez le médecin.
Elle a l'air très calme et parfaitement heureuse.
La femme : Docteur, c'est brillant comme idée ! Dès que mon mari arrive éméché, je me précipite sur ma tisane et je me gargarise comme vous me l'avez indiqué. Du coup, plus de violence.
Le médecin : Ben vous voyez ! Quand on sait se taire, ça peut aider…
 
SPECIAL PERSONNES AGEES.
Nous sommes allés déjeuner au restaurant où il y avait un "spécial" pour personnes âgées.
Le menu :
C' était deux oeufs, patates rissolées roties et Houmous pour 7 Shekels 50.
"Ca semble bon," dit ma femme! "Mais je ne veux pas les oeufs"
"Alors, je vais vous facturer 9 Shekels 50 parce que vous commandez à la carte" dit la serveuse.
"Vous voulez dire que je vais payer pour ne pas prendre les oeufs ???", demanda ma femme incrédule!
''OUI!!" répondit la serveuse.
''Je vais prendre le spécial alors'' dit ma femme.
''Comment voulez-vous vos oeufs?'' demanda la serveuse.
''Non cuits et dans la coquille'', répliqua ma femme. Et elle prit les deux oeufs à la maison.

N'ESSAYEZ PAS D'ENTOURLOUPER LES PERSONNES ÂGÉES!!
 
L'HISTOIRE DES DEUX CAILLOUX
Il y avait une fois dans un village un fermier sans le sou qui devait rembourser une importante somme d'argent à un vieil homme très laid.
Comme le fermier avait une fort jolie fille qui plaisait beaucoup au vieux prêteur, ce dernier proposa un marché.

Il dit qu'il effacerait la dette du fermier s'il pouvait marier sa fille.
Le fermier et sa fille furent tous deux horrifiés par cette proposition.
Alors le vieux prêteur malhonnête suggéra que le hasard détermine l'issue de la proposition.

Il leur dit qu'il mettrait un caillou blanc et un caillou noir dans un sac d'argent vide, et que la fille aurait à sortir, à l'aveuglette, un des deux cailloux du sac.

1) Si elle sort le caillou noir, elle devient son épouse et la dette de son père est effacée.

2) Si elle sort le caillou blanc, elle n'a pas à l'épouser et la dette du père est également annulée.

3) Si elle refuse de sortir un caillou, son père est jeté en prison.

Cette discussion avait lieu sur le chemin devant la maison du, fermier et le sol était jonché de cailloux.
Tout en continuant de parler, le vieux monsieur laid se pencha pour ramasser les deux cailloux.
Comme il les ramassait, la jeune fille, qui avait l'oeil vif, remarqua qu'il avait ramassé deux cailloux noirs et qu'il les avait mit dans le sac.
Mais elle ne dit rien.
Puis le vieux prêteur demanda à la jeune fille de choisir dans le sac.

Imaginez un instant ce que vous auriez fait si vous aviez été là.
Qu'auriez-vous conseillé à la jeune fille de faire?

Si on analyse bien, il y a 3 possibilités :

1) la fille devrait refuser de sortir un caillou

2) la fille devrait sortir les deux cailloux noirs du sac, montrant que le vieux a triché

3) la fille devrait sortir le caillou noir et se sacrifier en mariant le vieux pour épargner l'emprisonnement à son père.

Prenez un moment pour réfléchir à cette situation.

Cette histoire a pour but de vous faire apprécier la différence entre la pensée logique et la pensée dite "latérale". Le dilemme de la jeune fille ne peut pas être résolu de façon équitable par la pensée logique traditionnelle.

Pensez aux conséquences de chacune des trois options possibles.

Alors, qu'auriez-vous fait?

Bien voici ce que la jeune fille fit :

Elle mit sa main dans le sac et en sortit un caillou qu'elle échappa aussitôt par
terre, gauchement, sans qu'on ait pu le voir, et il se confondit spontanément avec la multitude des autres cailloux sur le sol.

Ah! ce que je peux être maladroite, s'exclama la jeune fille. Mais qu'importe, si je sors du sac le caillou qui reste, on verra bien lequel j'avais sorti en premier!

Puisque le caillou restant était noir, le premier caillou sorti ne pouvait qu'être blanc. Et comme le vieux prêteur n'osa pas avouer sa malhonnêteté, la jeune fille transforma une situation qui semblait impossible en un dénouement fort avantageux.

La morale de cette histoire :

Il existe une solution pour la plupart des problèmes complexes.
C'est juste qu'on ne sait pas toujours regarder les choses sous le bon angle.

Puisse votre semaine être remplie de pensées positives et de sages décisions.

Fabrice

 
On en apprend tous les jours
Voici quelques faits des années 1500

Petit coup d’œil sur quelques vérités historiques :

La prochaine fois que tu te laves les mains, et que tu trouves la température de l’eau pas vraiment agréable, aie une pensée émue pour nos ancêtres...

La plupart des gens se mariaient en juin, parce qu’ils prenaient leur bain annuel en mai, et se trouvaient donc encore dans un état de fraîcheur raisonnable en juin.

Mais évidemment, à cette époque, on commençait déjà à puer légèrement,
et c’est pourquoi la mariée tentait de masquer un tant soit peu son odeur corporelle en portant un bouquet.
C’est à cette époque qu’est née la coutume du bouquet de la mariée.

Pour se baigner, on utilisait une grande cuve remplie d’eau très chaude.
Le maître de maison jouissait du privilège d’étrenner l’eau propre;
suivaient les fils et les autres hommes faisant partie de la domesticité,
puis les femmes, et enfin les enfants.
Les bébés fermaient la marche.
A ce stade, l’eau était devenue si sale qu’il aurait été aisé d’y perdre quelqu’un...
D’où l’expression " Jeter le bébé avec l’eau du bain"!

En ces temps-là, les maisons avaient des toits en paille, sans charpente de bois. C’était le seul endroit où les animaux pouvaient se tenir au chaud.
C’est donc là que vivaient les chats et les petits animaux (souris et autres bestioles nuisibles), dans le toit.

Lorsqu’il pleuvait, celui-ci devenait glissant, et il arrivait que les animaux glissent hors de la paille et tombent du toit.
D’où l’expression anglaise :
"It's raining cats and dogs». (Il pleut des chats et des chiens)

Pour la même raison, aucun obstacle n’empêchait les objets ou les bestioles de tomber dans la maison.

C’était un vrai problème dans les chambres à coucher, où les bestioles et déjections de toute sorte s’entendaient à gâter la literie.

C’est pourquoi on finit par munir les lits de grands piliers afin de tendre par-dessus une toile qui offrait un semblant de protection.
Ainsi est né l’usage du ciel de lit .

A cette époque, on cuisinait dans un grand chaudron perpétuellement suspendu au-dessus du feu. Chaque jour, on allumait celui-ci, et l’on ajoutait des ingrédients au contenu du chaudron.
On mangeait le plus souvent des légumes, et peu de viande.
On mangeait ce pot-au-feu le soir et laissait les restes dans le chaudron.
Celui-ci se refroidissait pendant la nuit, et le cycle recommençait le lendemain.
De la sorte, certains ingrédients restaient un bon bout de temps dans le chaudron...
Les plus fortunés pouvaient s’offrir des assiettes en étain.
Mais les aliments à haut taux d’acidité avaient pour effet de faire migrer des particules de plomb dans la nourriture, ce qui menait souvent à un empoisonnement par le plomb (saturnisme, et il n’était pas rare qu’on en meure.
C’était surtout fréquent avec les tomates, ce qui explique que celles-ci aient été considérées, pendant près de 400 ans comme toxiques.

Le pain était divisé selon le statut social.
Les ouvriers en recevaient le fond carbonisé, la famille mangeait la mie, et les hôtes recevaient la croûte supérieure, bien croquante .

Pour boire la bière ou le whisky, on utilisait des gobelets en plomb.
Cette combinaison mettait fréquemment les buveurs dans le coma pour plusieurs jours!
Et quand un ivrogne était trouvé dans la rue, il n’était pas rare qu’on entreprenne de lui faire sa toilette funèbre.
Il restait ainsi plusieurs jours sur la table de la cuisine, où la famille s’assemblait pour boire un coup en attendant que l’olibrius revienne à la conscience.
D’où l’habitude de la veillée mortuaire .

La Grande-Bretagne est en fait petite, et à cette époque, la population ne trouvait plus de place pour enterrer ses morts.
Du coup, on déterra des cercueils, et on les vida de leurs ossements,
qui furent stockés dans des bâtiments ad hoc, afin de pouvoir réutiliser les tombes.
Mais lorsqu’on entreprit de rouvrir ces cercueils, on s’aperçut que 4% d’entre eux portaient des traces de griffures dans le fond, ce qui signifiait qu’on avait enterré là quelqu’un de vivant.

Dès lors, on prit l’habitude d’enrouler une cordelette au poignet du défunt, reliée à une clochette à la surface du cimetière.
Et l’on posta quelqu’un toute la nuit dans les cimetières avec mission de prêter l’oreille.
C’est ainsi que naquit là l’expression "sauvé par la clochette".

Qui a donc dit que l’histoire était ennuyeuse?...

 
A vos études, Apprenez bien ces nouvelles définitions !!!
Quelques exemples de la novlangue (nouvelle langue) :

Les mots façonnent les esprits puis modifient la manière de penser .

Ne dites plus clandestin mais candidat à l'immigration (Figaro)
Ne dites plus clandestin, immigré illégal, ni même sans-papiers, mais privés de papiers (source) •
Ne dites plus discrimination positive mais encadrement différencié, (Belgiqu - Ne dites plus quartier à majorité immigrée mais quartier populaire
(tous les médias)
Ne dites plus ni crimes, agressions, violences, mais plutôt actes de délinquance ou incivilités. Et encore mieux bêtises (source) ou faux-pas (France 2). Récent : les inconduites (CNRS) •
Ne dites plus émeutes ou guerre des gangs mais incidents (partout) •
Ne dites plus immigration mais mobilité européenne Frattini, commissaire européen) •
Ne dites plus immigré mais client (autorités finlandaises)
Ne dites plus bandes mais identités de quartier. (LCI.fr) •
Ne dites plus des bandes de noirs et d'arabes mais des jeunes qui se regroupent souvent sur des considérations ethniques » (Belgique) •
Ne dites plus enfants d'immigrés mais enfants issus de familles d'éducations éloignées (source) •
Ne dites plus attraper les voleurs mais lutter contre les délits d'appropriation (France) •
Ne dites plus des vauriens font des graffitis mais des graffeurs habillent la ville de couleurs ». (source) •
Ne dites plus un voyou notoire mais un individu défavorablement connu de la justice (tous les médias) •
Ne dites plus mosquée mais centre culturel et religieux. (Partout) •
Ne dites plus fusillade mais bagarre par balles (source)
Ne dites plus Français attaché à son pays, à sa culture et fier de son drapeau mais Raciste…..
 
terredisrael.com
d'autres histoires ...
terredisrael.com
page
précédente
page
suivante
L'avant dernier marrane Histoires 1
Histoires 35 Histoires 40
Histoires 55 Histoires 60
Espace détente Ephraïm Kishon  
   
 

Nos rubriques
Le Blog de terredisrael
Calendrier fetes Juives
Perdu de vue
Les cartes de voeux
Le Livre d'Or
Espace Culture
Espace Detente
Fetes Juives

Le Kiosque
Radio TV

Les cartes de voeux
Liens utiles
Liens Voyages
Israel de A a Z
Visite d'Israel
Vacances en IL
La Ste israelienne

Prevention
Communautes juives

Album Photos
Ner Hazikaron
Immobilier
Judaisme
Etre fier ...
Origine du conflit MO

Copyright - www.terredisrael.com
Les articles publiés dans le Site relèvent de la seule propriété de www.terredisrael.com
Seul le droit de courte citation reste permis avec lien directionnel actif de l’article avec le nom de l’auteur en entête obligatoire.
Ceux qui souhaitent copier une partie ou l’intégralité d'un article, sont priés d'en faire la demande par mail. Merci
Le site est édité par la
Sté Terredisrael Ltd. Israel
(Sté Num 513928770) -
Contact : Yossi TAIEB

Email: contact@terredisrael.com