Accueil
Kiosque Inform. utiles Inform. Voyages
Fêtes
juives
Calendrier Fêtes Tourisme
terredisrael.com

Espace détente Histoires Georges Decouvrez Israel Sejour
en IL
Israel de A à Z Album photos Radio Tv Clips Prev. Conseil Perdu de Vue Ner Hazikaron Immobilier
 
 
 
 

Histoires et Blagues de Georges Chouraqui
 

A méditer
 

Chanteurs et acteurs
 
 
La frequentation du site
 
Livre d'Or du Site
 
Recherche sur le site
 
 
terredisrael.com
Histoires 27 de Georges Chouraqui
terredisrael.com
page
précédente
page
suivante
UN CONTE JUIF : LAMED VAVNIK

Selon une vieille tradition juive, le monde repose sur 36 et seulement 36 sages.
On les appelle les Lamed Vavnik,
Eux non plus ne le savent pas. mais nul ne sait qui ils sont vraiment.
Ainsi...
qui que ce soit que vous rencontriez, avec lequel vous conversez,
peut être la personne assise à vos cotés est l’ une des 36 Lamed Vavnik de la planète.

Il arrive souvent que quand je raconte des histoires à des groupes de vieilles personnes, celles-ci expriment le désir de m’ en raconter à leur tour.

C’ était dans un centre pour personnes âgées,

Une vieille dame s’ approche de moi et, comme il arrive souvent, elle m’ attrape par le revers de la veste et me tire vers elle en me disant à voix basse : « je ne voulais pas en parler à tout le monde mais je vais vous le dire à vous ».

Elle me raconta que son époux était décédé il y a deux ans. Ce fut une mort lente, douloureuse et pénible. L’ été avant sa disparition sa famille l‘emmena à leur maison de campagne. Et son petit fils, âgé de neuf ans, vient lui rendre visite. C’ était un été très chaud, l’ après midi avait été pénible et le vieil homme était souffrant et faible L’ enfant vint vers elle et dit « Grand-mère, amenons grand père à la rivière. Je lui enlèverai ses chaussures et ses chaussettes et mettrai ses pieds dans l’ eau , cela l’ apaisera et il se sentira mieux »

« Oh » dit-elle. « C'est une idée merveilleuse mais vois-tu, le chemin qui descend à la rivière est rocailleux et escarpé et Grand père est très faible et , et je pense que cela l’ épuiserait. Mais c'est une belle idée et tu es vraiment merveilleux d’ y avoir pensé. Merci ». Mais le vieil homme entendit et dit « Non, allons y ! ».

Ainsi, l’ amenèrent-ils lentement et avec beaucoup de difficultés vers la rivière. Ils le posèrent sur un rocher, l’ enfant enleva ses chaussettes et ses chaussures et mis ses pieds dans l’ eau. Ils s’assirent là et restèrent un moment.

Je pensais alors qu’ elle allait me dire que son petit fils était un Lamed Vavnik. Mais elle dit plutôt :

« Vous savez, cela n'a pas aidé mon mari d’ aller à la rivière. Aller sur ce chemin l’ a quasiment achevé. Mais il savait ce que cela signifiait pour un enfant de neuf ans de faire quelque chose de bienveillant pour son grand père mourant. Il savait quel souvenir il en garderait.

Mon mari, dit-elle, lui, il était un Lamed Vavnik »

Par A. Strimling

 

Contrebande

Bernardo arrive du Mexique à la frontière séparant le Mexique des États-Unis en bicyclette.
Il a un gros sac sur ses épaules.

Le douanier l' arrête et lui demande :
- Qu' est-ce que tu as dans ton sac ?
Il répond :
- Du sable.

Le douanier, incrédule, lui dit :
- On va voir ça... Descends du vélo.
Le douanier ouvre le sac et répand le sable qu' il contient sur le sol.
Il fouille dedans sans rien y trouver.
- C'est bon, lui dit-il.

Bernardo ramasse le sable du mieux qu' il peut et repart sur sa bicyclette.

Une semaine plus tard, la même chose se produit.
Le douanier demande à Bernardo :
- Qu' est-ce que tu as dans ton sac cette fois ?
Bernardo répond :
- Du sable.

Le douanier, qui n' est toujours pas convaincu, décide de détenir Bernardo pour la nuit et d' envoyer un échantillon du sable pour analyse. Le lendemain, les résultats révèlent qu' il s' agit bien de sable. Il laisse donc Bernardo repartir sur son vélo.

Le petit manège se poursuit tous les deux ou trois jours pendant les quelques années qui suivent. A chaque fois, le douanier fouille le sac de sable. Il envoie régulièrement des échantillons pour analyses de toutes sortes mais toujours sans rien trouver
d' autre que du sable.

Finalement, quelques années plus tard, Bernardo arrête de traverser la frontière en bicyclette avec son sac de sable.

Un beau jour, alors qu' il est en retraite, le douanier prend ses vacances au Mexique et rencontre Bernardo dans un petit bar sur la plage.

- Hé ! je te reconnais, toi! Tu n' est pas le gars qui traversait la frontière en bicyclette avec un sac de sable ?
Bernardo reconnaît le douanier et lui répond :
- Oui, c'est moi.
- Qu' est-ce que tu deviens ? lui demande le douanier.
- Je me suis acheté ce petit bar et je vis tranquillement, répond Bernardo .

Le douanier se décide finalement à lui demander :
- Écoute, je suis à la retraite et je n' ai plus aucun pouvoir. Je voudrais bien savoir une chose. Je n' ai jamais arrêté de penser à ça depuis que je t'ai vu la première fois. Juste entre toi et moi, tu faisais de la contrebande ?...

Bernardo esquisse un petit sourire et répond :
- Oui, et c'est comme ça que je me suis acheté ce bar.

Le douanier s' approche un peu et demande à voix plus basse :
- Et qu' est-ce que tu passais frauduleusement aux douanes ?

- Des bicyclettes.....

 

Nouvelles technologies au travail

Tu t' aperçois que tu vis en 2008 quand :

1. Par accident, tu tapes ton mot de passe sur le micro-onde ;

2. Ça fait des années que t'as pas joué au solitaire avec des vraies cartes ;

3. T' as une liste de 15 numéros de téléphone pour joindre une famille composée de 3 personnes ;

4. T' envoies un mail à ton collègue qui a le bureau juste à côté du tien ;

5. T' as perdu le contact avec tes amis ou ta famille parce qu' ils n'ont pas d' adresse e-mail ;

6. T' arrives chez toi après une longue journée de travail et tu réponds au téléphone comme si tu étais encore au bureau ;

7. Tu fais le zéro sur ton téléphone de la maison pour prendre la ligne ;

8. T' es au même poste de travail depuis 4 ans mais t'as déjà travaillé pour trois entreprises différentes ;

10. Toutes les pubs télé ont une adresse Web en bas de l' écran ;

11. Tu paniques si tu sors de chez toi sans portable et tu fais demi-tour pour le prendre ;

12. Tu te lèves le matin et la première chose que tu fais c'est d' allumer ton ordinateur avant même de prendre ton café ;

13. Tu inclines ta tête sur le côté pour sourire ;

14. T' es en train de lire ce texte et tu acquiesces et souris ;

15. Encore pire, tu sais déjà à qui tu vas renvoyer ce message ;

16. T' es trop occupé pour t' apercevoir qu' il n' y a pas de numéro 9 dans cette liste ;

17. A l' instant, tu viens de re-parcourir le message pour vérifier qu' il n' y avait pas de numéro 9 dans la liste

ALORS, SUIS CE CONSEIL :

Lorsque ton travail t' ennuie, que tu es au bord de la dépression, que vraiment plus rien ne va comme tu le voudrais au travail, fais ceci : en sortant du travail arrête-toi à la pharmacie, achète un thermomètre rectal Johnson & Johnson (seulement cette marque-là) ; ouvre la boîte du thermomètre rectal et lis les instructions. Tu trouveras cette phrase quelque part :

«Chaque thermomètre rectal Johnson & Johnson a été testé personnellement à notre usine. »

Alors, maintenant, ferme les yeux et répète 5 fois à voix haute :

« je suis heureux (se) de ne pas travailler au contrôle de la qualité chez Johnson & Johnson. »

ET VOILÀ, ÇA Y EST, TU RIGOLES

Allez, renvoie ceci à tes amis, t' en meurs d' envie !!!

Et rappelle-toi toujours qu' il y a des jobs plus difficile que le tien.

 

Mon D-ieu
Si tu me donnes de l' argent , ne me prends pas mon Bonheur,
Et si tu me donnes la Force , ne m' enlève pas mon pouvoir de raisonner.
Si tu me donnes le Succès, ne m' ôte pas l' humilité
Si tu me donnes l' humilité ne m' ôte pas ma dignité
Aide moi à connaître l' autre aspect des choses.

Mon D-ieu
Ne me laisse pas m' enivrer par le succès si je l' atteins ,
ni me désespérer si j' échoue .
Fais moi plutôt me souvenir que l' échec est l' épreuve
qui conduit au succès .

Mon D-ieu
Enseigne moi que la tolérance est le degré le plus élevé de la force
et que le désir de vengeance est la première manifestation
de la faiblesse .

Mon D-ieu
Si tu me dépouilles des richesses , laisse moi l' Espérance ,
Et si tu me dépouilles du Succès , laisse moi la Force de volonté
pour pouvoir vaincre l' échec .
Si tu me dépouilles du don de la Santé laisse moi la grâce de la Foi

Mon D-ieu
Si je fais du tord à quelqu'un ,
donne moi la force de demander Pardon ,
Et si quelqu'un me fait du tord ,
donne moi la Force du pardon et de la Clémence .

Mon D-ieu
Enseigne moi à aimer les autres comme je m' aime moi même ,
et à me juger comme je juge les autres .

Mon D-ieu
Aide moi à dire la Vérité en face des forts ,
Et à ne pas mentir pour m' attirer les applaudissements des faibles.

Parole : de M. GANDHI .

 
Le crayon
L’ enseignante demande à Elie
- À qui appartient ce crayon?
- C'est mon mien.
- Non, Elie, c'est le mien.
- Non, Madame, c'est mon mien!
- Non, Elie, pour la dernière fois, c'est le mien.
- Bon, si vous le voulez tellement, je vous le donne!

---

Au restaurant Chinois

Ça se passe dans un restaurant Chinois.
- Garçon où se trouvent les urinoirs ?
- Les urinoirs ?!
- Oui, c'est ça.
- Pas urinoirs ici, uriblancs seulement.

---


Que se dit une blonde lorsqu' elle voit une peau de banane par terre ?
" Ah non! Je ne vais pas encore tomber ?! "

---

Le silence est la seule chose en or que les femmes détestent .

---

C'est par les robes que s' évapore la pudeur des femmes .

---

La femme vit généralement plus longtemps que l' homme pour avoir là encore le dernier mot .

---

Citation de Michel Colucci, dit Coluche.

Pour critiquer les gens, il faut les connaître
et pour les connaître il faut les aimer...

 

Georges W. Bush devant le Paradis

Einstein arrive au Paradis, et devant la porte d' accès se trouve L' Ange qui lui demande :

- Nom, prénom, profession.

Einstein répond:

- Einstein, Albert, physicien.

L' Ange lui dit :

- Il y a beaucoup de personnes qui se sont fait passer pour Albert Einstein, donc il me faut une preuve de votre véritable identité.

- Donnez moi un tableau et une craie, dit Einstein.

L' Ange claque des doigts et Einstein se retrouve devant le tableau, sur lequel il fait la démonstration complète de la théorie de la Relativité.

L' Ange est épaté, et lui donne le droit d' accès.

Quelque temps plus tard, Picasso se pointe devant la porte du Paradis.

L' Ange s' adresse à lui:

- Nom, prénom, profession?

- Picasso, Pablo, artiste.

- Il y a beaucoup de personnes qui se sont fait passer pour Picasso, donc comme Einstein l' a fait, donnez une preuve de votre véritable identité.

Picasso demande une toile et des pinceaux, L' Ange claque des doigts, et Picasso refait une de ses plus belles toiles période bleue.

L' Ange le félicite et lui donne le droit de passage.

Bien plus tard, George W. Bush se pointe au Paradis et, est arrêté par

L' Ange, qui lui demande :

- Nom, prénom, profession ?

- Bush, Georges, ex-président des États-Unis.

- O.K., fait L' Ange, mais beaucoup de personnes se sont fait passer pour Georges W. Bush, donc comme l' ont fait Einstein et Picasso, il me faut une preuve de votre identité.

Bush le regarde et lui demande :

- C'est qui Einstein et Picasso ?

Et L' Ange lui répond :

- C'est bon Georges tu peux rentrer.....

 

Si j' étais maître du monde...

je t' offrirais...

plus d' occasions pour te détendre...

plus de temps à rire et moins d' heures à t' inquiéter...

plus de temps pour vivre avec les êtres aimés...

plus de temps pour découvrir le monde et ses beautés...

plus de santé et moins de souffrance.

Je t' offrirais la possibilité de poursuivre les projets qui te sont chers...

non seulement aujourd'hui mais pour chaque jour de ta vie !

 

terredisrael.com
d'autres histoires ...
terredisrael.com
page
précédente
page
suivante
L'avant dernier marrane Histoires 1
Espace détente Ephraïm Kishon  
   
 

Nos rubriques
Le Blog de terredisrael
Calendrier fetes Juives
Perdu de vue
Les cartes de voeux
Le Livre d'Or
Espace Culture
Espace Detente
Fetes Juives

Le Kiosque
Radio TV

Les cartes de voeux
Liens utiles
Liens Voyages
Israel de A a Z
Visite d'Israel
Vacances en IL
La Ste israelienne

Prevention
Communautes juives

Album Photos
Ner Hazikaron
Immobilier
Judaisme
Etre fier ...
Origine du conflit MO

Copyright - www.terredisrael.com
Les articles publiés dans le Site relèvent de la seule propriété de www.terredisrael.com
Seul le droit de courte citation reste permis avec lien directionnel actif de l’article avec le nom de l’auteur en entête obligatoire.
Ceux qui souhaitent copier une partie ou l’intégralité d'un article, sont priés d'en faire la demande par mail. Merci
Le site est édité par la
Sté Terredisrael Ltd. Israel
(Sté Num 513928770) -
Contact : Yossi TAIEB

Email: contact@terredisrael.com