Accueil
Kiosque Inform. utiles Inform. Voyages
Fêtes
juives
Calendrier Fêtes Tourisme
terredisrael.com

Espace détente Histoires Georges Decouvrez Israel Sejour
en IL
Israel de A à Z Album photos Radio Tv Clips Prev. Conseil Perdu de Vue Ner Hazikaron Immobilier
 
 
 
 

Histoires et Blagues de Georges Chouraqui
 

A méditer
 

Chanteurs et acteurs
 
 
La frequentation du site
 
Livre d'Or du Site
 
Recherche sur le site
 
 
terredisrael.com
Histoires 26 de Georges Chouraqui
terredisrael.com
page
précédente
page
suivante
Louis de Funès
Repondeur de l'école
   
   

LA FOI DE LA PRIÈRE....

Lorsque le Rabbi Israël Baal Chem Tov voyait qu'un malheur se tramait contre le peuple juif, il avait pour habitude d'aller se recueillir à un certain endroit dans la forêt ; là, il allumait un feu, récitait une certaine prière et le miracle s'accomplissait, révoquant le malheur.

Plus tard, lorsque son disciple, le Maguid de Mézeritch, devait intervenir auprès du ciel pour les mêmes raisons, il se rendait au même endroit dans la forêt et disait : « ~Maître de l'univers, prête l'oreille. je ne sais pas comment allumer le feu, mais je suis encore capable de réciter la prière. » Et le miracle s'accomplissait.

Plus tard, le Rabbi Moché-Leib de Sassov allait lui aussi dans la forêt pour sauver son peuple et disait : « je ne sais pas comment allumer le feu, je ne connais pas la prière, mais je peux situer l' endroit et cela devrait suffire. » Et cela suffisait encore et le miracle s'accomplissait.

Puis ce fut le tour de Rabbi Israël de Rizhin d' écarter la menace. Assis dans son fauteuil, il prenait sa tête entre les mains et parlait à Dieu: «Je suis incapable d' allumer le feu, je ne connais pas la prière, je ne peux même pas retrouver l'endroit dans la forêt. Tout ce que je sais faire, c'est raconter cette histoire Cela suffira-t-il ? Cela suffisait.

Tout ce que nous savons aujourd'hui, c'est que nous ne savons même plus raconter l' histoire, et la seule chose que nous savons faire est le récit de cette impossibilité...

Cela suffirait il encore ?

 

EN TOUTE CANDEUR

Un jour le petit Salomon élève d' une classe élémentaire demanda à sa maîtresse s' il pouvait lui parler après les cours.
Elle accepte.
Le moment venu :
La Maîtresse : Alors que veux-tu me dire Salomon ?

Salomon : Je pense être trop intelligent pour rester dans cette classe je m' embête !
Je voudrais passer directement au lycée.

Sur ce le directeur de l' école informé demande à Salomon s' il veut bien passer des tests pour prouver sa capacité. Salomon accepta sans hésiter et le directeur commence le test.

Le Directeur : Voyons voir Salomon combien font 3 X 4 ?
Salomon : Douze Monsieur le Directeur !

Le Directeur : Et 6 X 6 ?
Salomon : Trente six Monsieur !

Le Directeur : Quelle est la Capitale du Japon ?
Salomon : Tokyo Monsieur !

Le test continue pendant une demi-heure Salomon ne commet aucune erreur ! Le directeur satisfait décida alors d' arrêter le test. Mais la maîtresse demanda si à son tour elle pouvait aussi poser quelques questions à Salomon.

Tous deux acceptent et elle commença.

La Maîtresse : Bien Salomon ! dis-moi la vache en a 4 et moi j'en ai 2 de quoi s' agit-il ?
Salomon : Les jambes Madame !

La Maîtresse : Correct ! dit la maîtresse.
Et... qu' est-ce qu' on trouve dans tes pantalons et pas dans les miens ?
Le directeur s' étonne de la question...
Salomon : Les poches Madame !

La Maîtresse : Où est-ce que les femmes ont les poils les plus frisés ?
Le directeur se prépare à intervenir lorsque Salomon répond :
Salomon : En Afrique Madame ! répond le gamin sans hésiter.

La Maîtresse : Qu' est-ce qui est mou mais qui entre les mains
d' une femme devient dur ?

Le directeur ouvre grands les yeux - au même moment Salomon répondit :
Salomon : Le vernis à ongles Madame !

La Maîtresse : Qu' est-ce que vous les hommes et nous les femmes avons au milieu des jambes ?
Salomon : Les genoux Madame !

La Maîtresse : Bien. Et qu' est-ce qu' une femme mariée a de plus large qu' une femme célibataire ?

Le directeur n' en croit pas ses oreilles !
Salomon : Le lit Madame.

La Maîtresse : Quelle est la partie de mon corps qui est souvent la plus humide ?
Salomon : Votre langue Madame !

La Maîtresse : Quel mot commençant par la lettre " C " désigne quelque chose qui peut être humide ou sec et que les hommes aiment regarder ?
Salomon : Le ciel ! Affirme Salomon.

Le directeur soufflant transpirant comme un sauvage décida de mettre fin au test et s'exclama : " Ce n' est pas au lycée que je vais t' envoyer mais directement à l' université !
Même moi j' aurais complètement raté ce test... "

Morale de l' histoire :

C'est avec l' âge que l' on devient pervers ! ! !

 

COMMENT ANNONCER UNE NOUVELLE !

C'est l'histoire d'un type qui part en vacances.
Pour ne pas s'encombrer , il confie a son voisin son chat et sa belle mère et il part...

Quelques jours plus tard, il est en vacances et il appelle son voisin pour prendre des nouvelles.
Il lui demande : "Comment-va mon chat?", l'autre lui répond : "Ton chat est mort".
Il lui dit qu'il manquait de tact de lui annoncer sèchement la nouvelle, comme ça :
"Par exemple, t'aurais pu me dire, la première fois que je t'appelle ton chat est sur le toit,
on n'arrive pas a le rattraper.
Ensuite, la deuxième fois que je t'appelle ,
tu m'aurait dit que mon chat maigrit a vue d’œil,
et, seulement la troisième fois, tu m'aurais annonce sa mort...mais la, c'est trop horrible. Mais passons.
Comment va ma belle mère?" L'autre lui répondit :
"Ta belle mère est sur le toit, on n'arrive pas a la rattraper.

 

DEUX PETITS VIEUX

Deux petits vieux se balancent sur leur chaise et discutent de leur jeunesse.
Le premier dit :
- Quel est votre secret pour être aussi en forme aujourd'hui ?
- J'ai jamais fumé, j'ai jamais pris une goutte d'alcool et j'ai toujours limité mes fréquentations.
En plus, j'ai toujours fait attention à mon alimentation et je vais fêter mes 90 ans ce printemps.
Et vous, quel est votre secret pour être aussi en forme que moi ?
- Oh... moi, j'ai fumé toute ma vie plus de trois paquets de cigarettes par jour et j'ai fait des orgies phénoménales toutes les nuits ,
et en plus mon alimentation s'est toujours résumée à des frites et du coca - cola.
- Wow, c'est surprenant que vous soyez encore en vie, mais quel âge avez-vous ??
- Ce printemps, je fêterai mes 35 ans !!!

 

La vieille dame et le taxi

Une vieille dame débarque à Paris. Pour aller d'Orly à la rue des Rosiers

elle prend un taxi A Charles De Gaulle, Le taxi a un accident... le carnage ! La voiture fait un tête-à-queue, trois tonneaux et se renverse juste devant l'Arc de Triomphe...

La vieille dame est bloquée à l' arrière du véhicule, elle n' arrive plus à bouger. Les pompiers arrivent très vite et tentent de sortir la vieille dame tout en essayant de la réconforter dans son malheur- Mais la vieille dame juive n' arrête pas de crier

"Ahhhh ! Oïe, Aïaaaa "crie-t-elle...

- Le pompier qui brisait la vitre de la voiture essaye de la réconforter "Ne vous inquiétez pas, Madame, nous sommes là, on va vous sortir de ce taxi ! - Mais rien n' y fait Ahhh...Ahhh...Aïaaa Oïeeeee

- Nous allons bientôt vous dégager Madame, ne vous inquiétez pas

- Ahhhhhahhhhhh.... Aïaaa Oïeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeee

- Ça va aller Madame... reprenez-vous, où est-ce que vous avez mal !

- AHHHH ! Ahhh ! Aïaaa Oïeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeee !

- Arrêtez le compteur du taxiiiii !!!!!!!

 

SONDAGE DANS LE MONDE !!!

Un sondeur aux États-Unis: "Excusez-moi, quelle est votre opinion sur la pénurie de la viande ?"

Et la réponse est... "Pénurie? Qu' est-ce que ça veut dire Pénurie?"

Un sondeur en Ethiopie : "Excusez-moi, quelle est votre opinion sur la pénurie de la viande ?"

Et la réponse est... " Viande? Qu' est-ce que ça veut dire Viande?"

Un sondeur en Russie: "Excusez-moi, quelle est votre opinion sur la pénurie de la viande ?"

Et la réponse est... "Opinion? Qu' est-ce que ça veut dire Opinion ?"

Un sondeur en Israël: "Excusez-moi, quelle est votre opinion sur la pénurie de la viande ?"

Et la réponse est... "Excusez-moi? Qu' est-ce que ça veut dire Excusez-moi ?"

 

Salomon et Mohamed

Sur une route, à Marseille Salomon " play-boy " de Tel Aviv roule en Ferrari.
Tout à coup un Arabe :
Mohamed arrive fenêtre ouverte à sa hauteur en Peugeot, et lui dit :
" Ti connais la Pijot ?" et accélère brutalement.
Salomon Le play-boy, blessé dans son amour propre, accélère un bon coup, et lui répond, en le dépassant :
"Et toi, tu connais Ferrari ?" Après quelques kilomètres, la Peugeot repasse devant Mohamed et répète
"Ti connais la Pijot ?"
Salomon encore plus énervé accélère encore et le dépasse à nouveau en lui répétant :
"Et toi, tu connais Ferrari ?"
Roulant à 300 Km/h, il pense ne jamais être rattrapé.
Et pourtant, la Peugeot le rattrape et Mohamed lui répète "Ti connais la Pijot ?" Dépité, et ne pouvant plus accélérer, il répond :
"Oui, je connais la Peugeot, et alors ? "
" Y alors, Ou y sont les Freins de la Pijot ! ? " .....

 

UNE PETITE SOURIS : Réflexion

Une petite souris se balade paisiblement dans les champs, lorsque soudain elle se trouve devant une route à traverser.

- Regardons à gauche se dit-elle...
- Regardons à droite...
Ne voyant rien venir, elle s' engage sur la route mais, au même moment,
une voiture fonce vers elle à toute allure et lui coupe la queue.
Courant du mieux qu' elle peut, elle atteint enfin le trottoir opposé.
Elle se retourne et voit sa pauvre queue au milieu de la route.
- Ah ! Non ! se dit-elle. Une souris sans queue n'est plus une souris...
Regardant à gauche, regardant à droite, elle s' engage à nouveau sur la
route pour reprendre sa queue. Hélas, elle n'a pas vu le puissant
bolide qui fonce vers elle. Trop tard ! Il lui coupe la tête.

Question :
Était-ce une souris mâle ou une souris femelle?

Une femelle... car il n' y a que les femmes qui perdent la tête pour un petit bout de queue!

 

QUI DISAIT Q'HABITUELLEMENT LA VERITE SORT DE LA BOUCHE DES ENFANTS ???

Ci-dessous, une lettre authentique envoyée par une dame de 86 ans à une banque .
Le directeur l'a trouvée suffisamment amusante pour la faire paraître dans le New York Times !

Cher Monsieur,

Je vous écrit pour vous remercier d'avoir refusé le chèque qui m'aurait permis de payer le plombier le mois dernier.
Selon mes calculs, trois nanosecondes se sont écoulées entre la présentation du chèque et l'arrivée sur mon compte des fonds nécessaires à son paiement.

Je fais référence, évidemment, au dépôt mensuel automatique de ma pension, une procédure qui, je dois l'admettre, n'a cours que depuis huit ans. Il faut d'ailleurs vous féliciter d'avoir saisi cette fugace occasion et débité mon compte des 30$ de frais pour le désagrément causé à votre banque. Ma gratitude est d'autant plus grande que cet incident m'a incité à revoir la gestion de mes finances.

J'ai remarqué qu'alors que je réponds personnellement à vos appels téléphoniques et vos lettres, je suis en retour confrontée à l'entité impersonnelle, exigeante, programmée, qu'est devenue votre banque. A partir d'aujourd'hui, je décide de ne négocier qu'avec une personne de chair et d'os.

Les mensualités du prêt hypothécaire ne seront dorénavant plus automatiques mais arriveront à votre banque par chèques adressés personnellement et confidentiellement à un(e) employé(e) de votre banque que je devrai donc sélectionner.

Soyez averti que toute autre personne ouvrant un tel pli consiste en une infraction au règlement postal.
Vous trouverez ci-joint un formulaire de candidature que je demanderai à l'employé(e) désigné(e) de remplir.
Il comporte huit pages, j'en suis désolée, mais pour que j'en sache autant sur cet employé(e) que votre banque en sait sur moi, il n'y a pas d'alternative.
Veuillez noter que toutes les pages de son dossier médical doivent être contresignées par un notaire, et que les détails obligatoires sur sa situation financière (revenus, dettes, capitaux, obligations) doivent s'accompagner des documents concernés.
Ensuite, à MA convenance, je fournirai à votre employé(e) un code PIN qu'il/elle devra révéler à chaque rendez- vous. Il est regrettable que ce code ne puisse comporter moins de 28 chiffres mais, encore une fois, j'ai pris exemple sur le nombre de touches que je dois presser pour avoir accès aux service téléphonique de votre banque.
Comme on dit : l'imitation est une flatterie des plus sincère.
Laissez-moi développer cette procédure.
Lorsque vous me téléphonez, pressez les touches comme suit :
Immédiatement après avoir composé le numéro, veuillez presser l'étoile (*) pour sélectionner votre langue
Ensuite le 1 pour prendre rendez-vous avec moi
Le 2 pour toute question concernant un retard de paiement
Le 3 pour transférer l'appel au salon au cas où j'y serais
Le 4 pour transférer l'appel à la chambre à coucher au cas où je dormirais
Le 5 pour transférer l'appel aux toilettes au cas où je coulerais un bronze
Le 6 pour transférer l'appel à mon GSM si je ne suis pas à la maison
Le 7 pour laisser un message sur mon PC. Un mot de passe est nécessaire. Ce mot de passe sera communiqué à une date ultérieure à la personne de contact autorisée mentionnée plus tôt.
Le 8 pour retourner au menu principal et écouter à nouveau les options de 1 à 7
Le 9 pour toute question ou plainte d'aspect général. Le contact sera alors mis en attente, au bon soin de mon répondeur automatique.
Le 10, à nouveau pour sélectionner la langue. Ceci peut augmenter l'attente mais une musique inspirante sera jouée durant ce laps de temps.
Malheureusement, mais toujours suivant votre exemple, je devrai infliger le prélèvement de frais pour couvrir l'installation du matériel utile à ce nouvel arrangement. Puis-je néanmoins vous souhaiter une heureuse, bien que très légèrement moins prospère, nouvelle année ?
Respectueusement,
Votre humble cliente.

Ne contrariez pas les vieilles dames. Elles sont déjà contrariées d'être vieilles,
il n'en faut pas beaucoup plus pour les mettre en colère... respectueusement !!!

(Souvenez-vous : ceci fut écrit par une dame âgée de 86 ans
N'ADOREZ-VOUS PAS LE 3ème AGE ?

 

ECHEC D’ UN SONDAGE

Le mois dernier, un sondage a été mené à l'échelle mondiale par l'ONU.
La question était : "Veuillez s'il vous plaît donner honnêtement votre opinion
sur d'éventuelles solutions à la pénurie de nourriture dans le reste du monde".

Le sondage fut un échec retentissant :

- En Afrique personne ne comprit ce que signifiait "nourriture" ;
- En Europe de l'Est personne ne comprit ce que signifiait "honnêtement" ;
- En Europe de l'Ouest personne ne comprit ce que signifiait "pénurie" ;
- En Chine personne ne comprit ce que signifiait "opinion" ;
- Au Moyen-Orient personne ne comprit ce que signifiait "solution" ;
- En Amérique du Sud personne ne comprit ce que signifiait "s'il vous plaît" ;
- En Amérique du Nord personne ne comprit ce que signifiait "le reste du monde".

 

Pauvre institutrice...

C'est l'histoire d'une institutrice de dernière année de maternelle, au milieu de janvier, le mois le plus dur pour tout le monde...

Un des gamins lui demande de l'aide pour mettre ses bottes avant d’aller en récréation et, en effet, elles sont vraiment difficiles à enfiler.

Après avoir poussé, tiré, re-poussé et tiré dans tous les sens, les bottes sont enfin chaussées et le gamin dit : "Elles sont à l'envers, maîtresse..."

La maîtresse attrape un coup de chaud, quand elle s'aperçoit qu'en effet, il y a eu inversion des pieds... Bref, nouvelle galère pour les enlever et re belote pour les remettre mais elle réussit à garder son calme jusqu'à ce que les bottes soient rechaussées, aux bons pieds...

Et le gamin lui dit, avec toute la candeur qui caractérise les enfants : "C'est pas mes bottes, maîtresse..."

À ce moment, elle fait un gros effort pour ne pas lui mettre une gifle, fait un tour sur elle-même en se mordant les lèvres, se calme et lui demande pourquoi il ne l'a pas dit avant...

Comme le gamin voit bien qu'il a contrarié la maîtresse, il ne répond pas.

Elle dit alors : "Bon, allez, on les enlève", et elle se met à nouveau au boulot...

Le deuxième pied est presque sorti quand le gamin poursuit : "C'est pas mes bottes, c'est celles de mon frère, mais Maman a dit que je dois les mettre..."

Là, elle a envie de pleurer mais, une nouvelle fois, elle se calme et entreprend de lui
re-re-mettre ses bottes...

L'opération est enfin réussie et la maîtresse se sent fière !!!

Pour aller jusqu'au bout, elle le met debout, lui fait enfiler son manteau, lui met son cache-nez et lui demande : "Où sont tes gants ?"

Et le gamin de répondre le plus simplement du monde :
"Maman a dit que je devais les mettre dans mes bottes pour ne pas les oublier !"

 

Conseil : La vieillesse est le temps de partager la sagesse

Certains ont fait le choix d'accueillir leurs aînés sous leur toit.
Ce n'est pas facile tous les jours, il faut se battre pour que la vie de famille ne
vire pas au cauchemar.
Mais c'est possible ! La preuve : lorsque mon père est décédé,
il nous a semblé tout naturel d'accueillir ma mère.
Depuis 7 ans, nous vivons, ma femme, mes deux enfants et moi avec elle.
Les premiers temps ont été difficiles. Il a fallu se régler, faire des concessions
pour faire tenir tout ce petit monde dans 150 m² sans risquer le Big-bang !
Si vous êtes dans le même cas de figure, voici un court programme qui peut vous aider.
Assurez une vie indépendante à votre mère ou père et prenez-le(s) au sérieux.
Il est impératif qu'ils aient leurs propres activités.
Leurs occupations doivent être utiles à toute la famille. Le tricot c'est bien, mais il y a mieux : jardinage, cuisine, sortie en voiture (s'ils ont encore le permis et qu'ils peuvent conduire sans danger)

Ne jamais les critiquer comme on le ferait avec des enfants. Ils sont âgés,
mais ce sont encore nos parents !
Ne jamais donner de conseil, sauf s'ils le demandent.
Après tout, ils ont l'expérience de l'âge !
Ne jamais se montrer indiscret (" où étais-tu ? Qu'as-tu fait aujourd'hui?") :
ce sont des adultes responsables de leur temps libre.
Ne pas revenir constamment sur le passé, cela pourrait les rendre nostalgiques.
Ne pas ruminer dans son coin. Si vous avez quelque chose à dire,
n' attendez-pas que la situation s'envenime : dites-le, mais sans animosité,
et commencez par une réflexion positive.
Ne pas négliger les compliments : les personnes âgées y sont aussi sensibles que les autres.
Quand elles font un effort pour soigner leur toilette, faites-le leur remarquer.
Ne devenez pas un martyr.
L'abnégation totale ne vous fera pas de bien et renverra une mauvaise image à votre hôte, qui se sentira alors un fardeau.
Un dernier conseil : souvenez-vous qu'un jour, ce sera votre tour d'être vieux.
Et vos enfants diront : ma mère ou mon père habite chez nous. Trouvez dès aujourd'hui le moyen de donner à votre fils ou à votre fille l'envie de prononcer cette phrase avec fierté !

( Provenance du Club Positif )

" La jeunesse est le temps d'étudier la sagesse,
La vieillesse est le temps de la pratiquer."

Jean-Jacques Rousseau

 
VISITE AU LOUVRE

Un Anglais, un Français et un Russe se trouvent devant
un tableau d'Adam et Eve dans le Paradis Originel.

L'Anglais dit :
- Regardez leur réserve, leur calme... Ils doivent être anglais

Le Français dit alors :
- Je ne pense pas. Regardez les comme ils sont beaux et impudiques. A mon avis, ils sont français.

Le Russe les arrêtes en leur disant :
- Vous n'y êtes pas du tout. Regardez mieux. Ils n'ont pas de vêtement, pas de maison, seulement une pomme à manger et on leur dit que c'est le Paradis ! Ils sont Russes évidemment.

terredisrael.com
d'autres histoires ...
terredisrael.com
page
précédente
page
suivante
L'avant dernier marrane Histoires 1
Espace détente Ephraïm Kishon  
   
 

Nos rubriques
Le Blog de terredisrael
Calendrier fetes Juives
Perdu de vue
Les cartes de voeux
Le Livre d'Or
Espace Culture
Espace Detente
Fetes Juives

Le Kiosque
Radio TV

Les cartes de voeux
Liens utiles
Liens Voyages
Israel de A a Z
Visite d'Israel
Vacances en IL
La Ste israelienne

Prevention
Communautes juives

Album Photos
Ner Hazikaron
Immobilier
Judaisme
Etre fier ...
Origine du conflit MO

Copyright - www.terredisrael.com
Les articles publiés dans le Site relèvent de la seule propriété de www.terredisrael.com
Seul le droit de courte citation reste permis avec lien directionnel actif de l’article avec le nom de l’auteur en entête obligatoire.
Ceux qui souhaitent copier une partie ou l’intégralité d'un article, sont priés d'en faire la demande par mail. Merci
Le site est édité par la
Sté Terredisrael Ltd. Israel
(Sté Num 513928770) -
Contact : Yossi TAIEB

Email: contact@terredisrael.com