Accueil
Kiosque Inform. utiles Inform. Voyages
Fêtes
juives
Calendrier Fêtes Tourisme
terredisrael.com

Espace détente Histoires Georges Decouvrez Israel Sejour
en IL
Israel de A à Z Album photos Radio Tv Clips Prev. Conseil Perdu de Vue Ner Hazikaron Immobilier
 
 

Chanteurs et acteurs
 

Histoires et Blagues
 
Site terredisrael et vous
Terredisrael en accueil terredisrael en page d'accueil
Faire connaitre le site
S'inscrire a la Newsletter
Lire la newsletter terredisrael
Lire la newsletter terredisrael
Lire la newsletter terredisrael
 
Recherche
 
 
Enrico Macias
Enrico Macias - Interviewé par Rina Matsliah Concert à Jerusalem (1)
Concert à Jerusalem (2) Concert à Jerusalem (3)
Concert à Jerusalem (4) Concert à Jerusalem (5)
Concert à Jerusalem (6)
Enrico Macias avec son père
----------
 
Juif espagnol Le mendiant de l'amour
J'ai quitté mon pays Quelles sont jolies les filles de mon pays
Poromponpero (Olympia 1995)
Un Berger Vient De Tomber (Olympia 1995)
Noel à Jerusalem Solenzara
Enrico Macias - Oh Guitarre Hommage à Raymond
Enrico Macias avec son père Chanter
----------
Enrico Macias

Enrico Macias (de son vrai nom Gaston Ghrenassia[1]) est un artiste français, né à Constantine en Algérie le 11 décembre 1938.

Biographie
Né à Constantine, il appartient à une famille juive de musiciens du malouf. Son père était violoniste dans l’orchestre de Raymond Leyris dit Cheikh Raymond (beau-père d'Enrico Macias), mais il apprend aussi la guitare avec des amis gitans, ce qui lui vaudra le pseudonyme du petit Enrico. Enrico deviendra plus tard son prénom d’artiste. Son nom d'artiste résulte d'une erreur de la secrétaire de la maison de disque qui a mal compris son nom au téléphone et le baptise "Macias", alors qu'Enrico lui avait soufflé "Nassia".

D’abord instituteur en 1956, il rejoindra l’orchestre de Cheikh Raymond. La mort de ce dernier, symbole de l’échange entre les communautés d’Algérie, assassiné par le FLN en 1961, décide la famille Ghrenassia à quitter l’Algérie, le 29 juillet 1961, onze mois avant la fin de la guerre d'Algérie, alors qu’il allait célébrer son union avec Suzy, la fille de Raymond Leyris. Il s'installe à Argenteuil.

Installé à Paris, il travaille irrégulièrement jusqu’à ce qu’il fasse la première partie d’un concert de Gilbert Bécaud et passe à la télévision dans l’émission Cinq colonnes à la une. Il adopte alors le pseudonyme d’Enrico Macias. Très apprécié du public pied-noir, son audience s’élargira rapidement.

Reconnu internationalement, il reçoit le titre de chanteur de la paix en 1980 de Kurt Waldheim.

En 1985, il reçoit la Légion d'honneur de Laurent Fabius. Il est promu au grade d'officier en avril 2007.

En 1998, il devient membre du conseil de surveillance du groupe Partouche. Il est également directeur général délégué de la Société européenne de grands restaurants, qui gère le Laurent, et appartient au groupe Partouche.

Le 14 février 2007, il annonce son soutien à la candidature de Nicolas Sarkozy dans l'émission de LaurentRuquier, tout en affirmant rester de gauche. Il a déclaré à cette occasion qu'il aurait pu soutenir Laurent Fabius ou Dominique Strauss-Kahn s'ils avaient été candidats, et a vivement critiqué l'attitude de Ségolène Royal vis-à-vis d'Israël et du Hezbollah.

Il prévoit d'accompagner le président de la République, Nicolas Sarkozy, lors d'un voyage officiel en Algérie en décembre 2007 mais doit renoncer suite à l'opposition des autorités algériennes et particulièrement du premier ministre Abdelaziz Belkhadem[2].


Parcours musical
S’il a grandi dans la musique arabo-andalouse ou la musique judéo-arabe selon ses propos, il se lance rapidement à son arrivée en France dans des chansons de variétés orientalistes (J’ai quitté mon pays, Les filles de mon pays).

Le style de ses disques évolue vers une musique moins marquée et plus facilement accessible au grand public ; il reste néanmoins attaché à ses racines musicales dans les chansons qu’il interprète en concert - ou en 1979, quand il invite les Gipsy Kings à assurer sa première partie à l’Olympia après qu’il eut fait de même avec la chanteuse Daniele Danaé. Il devient le chantre des pieds noirs alors en pleine tragédie de l'exil.


Engagement en faveur d'Israël
En janvier 2006, il a été décoré par le ministère israélien de la Défense « pour son soutien à l'État d'Israël et à son armée tout au long de sa carrière »[3].

Enrico Macias participe ponctuellement à des évènements et manifestations de soutien à Israël. En janvier 2008, il parraine le gala de l'association Migdal, destiné à apporter un soutien aux militaires de l'unité Magav, chargée de la surveillance des frontières israéliennes[4]. Le 4 janvier 2009, il est présent à un rassemblement de solidarité avec les victimes israéliennes[5],[6], organisé par le CRIF en réaction à une manifestation ayant eu lieu la veille dénonçant l'intervention violente de tsahal dans la bande de Gaza[7],[8].

Source :http://fr.wikipedia.org/
 
Vos réactions : cliquez ici
 
   
 

Nos rubriques
Le Blog de terredisrael
Calendrier fetes Juives
Perdu de vue
Les cartes de voeux
Le Livre d'Or
Espace Culture
Espace Detente
Fetes Juives

Le Kiosque
Radio TV

Les cartes de voeux
Liens utiles
Liens Voyages
Israel de A a Z
Visite d'Israel
Vacances en IL
La Ste israelienne

Prevention
Communautes juives

Album Photos
Ner Hazikaron
Immobilier
Judaisme
Etre fier ...
Origine du conflit MO

Copyright - www.terredisrael.com
Les articles publiés dans le Site relèvent de la seule propriété de www.terredisrael.com
Seul le droit de courte citation reste permis avec lien directionnel actif de l’article avec le nom de l’auteur en entête obligatoire.
Ceux qui souhaitent copier une partie ou l’intégralité d'un article, sont priés d'en faire la demande par mail. Merci
Le site est édité par la
Sté Terredisrael Ltd. Israel
(Sté Num 513928770) -
Contact : Yossi TAIEB

Email: contact@terredisrael.com