Accueil Blog
Kiosque Inform. utiles Inform. Voyages
Fêtes
juives
Calendrier Fêtes Tourisme
terredisrael.com

Espace détente Histoires Georges Decouvrez Israel Sejour
en IL
Israel de A à Z Album photos Radio Tv Clips Prev. Conseil Perdu de Vue Ner Hazikaron Immobilier
 

Les rubriques du site

Judaïsme / Halakhot
Lois de Pessah 1
Lois de Pessah 2
Pessah-Halakhot
ISRAEL
"Nettoyage" de Pessah
ISRAEL
EVENEMENT: La Bénédiction du Soleil 2009
Shalom Bait
L'être humain et son féminin
10 commandements couple
L'harmonie du couple
ISRAEL
Egalité dans le couple ?
ISRAEL
La période de Nida
Education
Mots pour le dire
Choisissez un jouet
Le bon usage de la punition
Les 10 commandements de la discipline
A chaque âge sa discipline
Psychologie
Repenser l'éducation en IL
Alyah Boeing
Violence psychologique
Violence Olim de France
Agression contre les femmes en Israel
A quel moment recourir à la Psychothérapie ?
People
Votre santé
Nettoyage du Printemps
Accoucher c'est naturel
La ménopause
L'obesite chez les enfants
La pensee positive nous aide à maigrir?
Chirurgie plastique
Le lifting
Bien être
Mal de dos
Votre beauté
Soins nature de Miriam
Soins de la mariée
Cheveux dans le vent
Coiffure : tendances
Cuisine
Msoki de Pessah
Pommes de Terre farcies au fromage
Fenouil braise à la tomate et à l'origan
Jus de légumes
Boulettes de Pessa'h
Gâteau de Pessa'h
Osbane de Pessa'h
Slatta Mechouia
brick et tarte
Décoration
Le Feng Shui - 1
Le Feng Shui - 2
Le Feng Shui - 3
Société
Que veulent les hommes ?
Brèves leçons de séduction
Ne me quitte pas
Femmes et crise eco
Les femmes en Israel
Névrose des mères juives
Melting Pot
Les accidents de voiture
Vie pratique
Les astuces de Carole
La fée du logis
 
Recherche
 
Le Site terredisrael et vous
 
Livre d'Or du Site
 
La frequentation du site

 
Un moment unique dans sa vie…
La Birkat ha’Hama 5769, la prière du soleil 2009.
par Martine Sroussi

N’oubliez pas cette date : mercredi 8 avril 2009, le jour où le soleil se trouve à la même place que lors de la Création du Monde. Vous imaginez ? Bon cela arrive tous les 28 ans, mais cette année le 8 avril tombait le 4ème jour de la semaine et la veille de Pessa’h. Certains Rabanim disent que cette conjonction de la Birkat ha’Hama et Pessa’h n’a eu lieu que 4 fois dans l’histoire de l’Humanité : à la sortie d’Egypte, à Pourim, peu avant la Shoah et cette année. D’autres disent que nous avons célébré la dernière Birkat ha’Hama de l’Histoire. Vous comprenez qu’il ne fallait pas la rater. Alors suivez nous…

Flash back :

Départ d'Ashdod : Rendez vous avec Eliahou Boubli à 3h45 du matin pour prendre le car. (Fallait-il que ce soit important pour accepter de voyager à cette heure-ci, n’est-ce pas ?)
95 personnes étaient présentes, parmi lesquelles peu de femmes, préparation de Pessa’h oblige. Néanmoins certaines n’ont pas hésité à venir, pour cette occasion unique, avec leurs enfants. Nous voici donc sur la route pour joindre Jérusalem et voir le soleil se lever sur le Kotel.
Je ne disserterai pas sur l’ambiance, joyeuse mais néanmoins solennelle qui régnait, on sentait qu’un événement important allait se passer dans les minutes à venir.
Clin d'œil émotion : Quand les hommes ont mis les Tefilin et les Talit pour se préparer à la prière.

 

Au bout de 40 minutes, nous arrivions à Jérusalem. En général, les rues de n’importe quelle ville sont calmes à 5 heures du matin, sauf peut être à Tel Aviv, la ville qui ne dort jamais. Mais ce matin-là, j’avais l’impression qu’il était 5 heures du soir, les rues étaient illuminées et envahies par les voitures ou les bus. Les piétons, pressés, couraient ou marchaient vite. J’avais remarqué qu’ils ne parlaient pas à voix haute. On sentait un calme extra-ordinaire.
Les jeunes, les moins jeunes, les hommes, les femmes avec ou sans poussettes, les enfants…. Tout le monde se dirigeait vers un seul but … le Kotel.


Après avoir tourné (un peu en rond !) pendant plusieurs minutes, nous nous sommes arrêtés pour, à notre tour, rejoindre le Kotel. Au départ, nous avancions dans un calme relatif, encadrés par un service d’ordre important. Nous devions passer par les rues du souk, fermé pour la circonstance.

Mais dès que nous avons pénétré dans les ruelles de la Vieille Ville, tout s’est accéléré. Les gens, qui ne voulaient par rater les premières secondes du lever du soleil,  couraient dans les dédales de la Vielle Ville. Si vous avez déjà vu des images des  courses de vachettes dans les rues de Nîmes ou d'Arles, vous avez une petite idée de ce dont je parle. De plus, je suis sûre que vous connaissez ces marches à descendre et ces pavés glissants. Vous imaginez un peu le spectacle ?
C’était in-cro-ya-ble !! Encore une fois, peu de gens parlaient sauf pour dire «sli’ha» et dépasser.

C’était une ambiance spéciale pour un jour spécial.
Il faut que je vous dise une chose, je m’attendais à voir beaucoup de monde, un peu comme la veille de Yom Kippour pour les sli’hot, mais là…. Je n’ai jamais vu le Kotel aussi plein, il y avait un monde fou partout où il était possible de tenir debout.
C’est simple, si vous connaissez le Kotel, sachez que, non seulement l’esplanade était bondée, mais vous aviez du monde jusque sur les toits et dans les maisons les plus hautes qui surplombent le site. Nous-mêmes étions au 3ème niveau des escaliers qui font face au Kotel.

Serrés les uns contre les autres, nous attendions le lever du soleil. Nous entendions les prières sur micros et tout autour de nous une foule hétéroclite se pressait. Vous aviez les religieux plongés dans la Tefilah ou les Tehilim, vous aviez ceux qui connaissaient l’importance de ce jour mais ne priaient pas et vous aviez les touristes, avec leurs appareils de photos, toutes nationalités confondues et toutes religions confondues. Bon pas de musulmans, en tous cas pas à proximité.
Tous étaient dans l’attente. Certains avec leurs livres, d’autres avec leurs appareils de photos.
Savez vous que des Américains avaient affrété 3 avions pour venir à Jérusalem pour la Birkat ha’Hama et repartir dans la journée pour célébrer le Séder chez eux ? J’imagine la tête de leurs copains quand ils ont dit qu’ils étaient venus passer 2 ou 3 heures à Jérusalem pour y voir le soleil se lever. Ils ont dû les prendre pour des «mabouls» ! In-cro-ya-ble vous ai-je dit !



Aujourd'hui, si je devais vous donner la véritable impression que j'ai ressentie, je vous dirais, toutes proportions gardées, que j'avais l'impression d'être Jérusalem quand les Juifs montaient au Temple ou encore à MatanTorah. J'imagine ainsi les Juifs, courant pour aller au Har Sinaï recevoir la Torah.  Nous n'avons pas entendu Hashem, ni rencontré Moshé Rabénou ou Aaron, mais nous avons vu une lumière intense illuminer le Kotel. Regardez les photos, visionnez la vidéo et vous comprendrez de quoi je parle.  

On m'a rapporté qu'un peu partout en Israël, les communautés se sont rassemblées autour de leurs Rabbins pour célébrer cette Birkat ha'Hama, cela devait être très beau, mais la splendeur et la lumière si spéciale de Jérusalem donnaient à cet événement une dimension surnaturelle.
Nous étions au centre de la Terre et nous le sentions dans votre coeur.  
Au fait, pensez vous que nous seuls, Juifs, avons célébré ce lever du soleil particulier ? Personne ne m’a parlé d’aucun reportage à la tv.  Bizarre, c’est un phénomène naturel ! A moins que cela soit devenu un événement typiquement de chez nous ? Bon, si vous avez des images ou reportages à ce sujet n’hésitez pas à nous le renvoyer. Je suis vraiment curieuse de savoir ce qui a été dit.


Je finirai cet article en vous disant que, en dépit de la foule immense qui s'était pressée au Kotel, nous  avions réussi à retrouver notre groupe autour d'un petit déjeuner impromptu, offert par l'un des participants. Eliahou Boubli a fait un «sioum masse'het» permettant aux premiers-nés présents de couper le jeûn. Comme cela se passe souvent en Israël, nous avons eu le plaisir de partager ce petit repas avec des Américains ou d'autres touristes français, et tous ensemble, les messieurs ont dansé et chanté. Un moment d'amitié sympathique et chaleureux.



Voilà, nous sommes revenus à Ashdod, brûler notre 'hamets, mais je peux vous assurer que nous serions restés à Jérusalem avec le plus grand plaisir.
Pour conclure, je vous dirai que tous, du plus petit au plus grand, ont eu conscience de vivre un moment unique et inoubliable. Merci Eliahou Boubli d'en avoir été l'initiateur, Kol Hakavod Yaël pour les photos et bravo à Jonathan pour la vidéo et le choix de la musique.

© Feminin | Le Magazine des Femmes d'Israël.

 
  Réagir à cet article : cliquez ici
 
 
   
 

Nos rubriques
Le Blog de terredisrael
Calendrier fetes Juives
Perdu de vue
Les cartes de voeux
Le Livre d'Or
Espace Culture
Espace Detente
Fetes Juives

Le Kiosque
Radio TV

Les cartes de voeux
Liens utiles
Liens Voyages
Israel de A a Z
Visite d'Israel
Vacances en IL
La Ste israelienne

Prevention
Communautes juives

Album Photos
Ner Hazikaron
Immobilier
Judaisme
Etre fier ...
Origine du conflit MO

Copyright - www.terredisrael.com
Les articles publiés dans le Site relèvent de la seule propriété de www.terredisrael.com
Seul le droit de courte citation reste permis avec lien directionnel actif de l’article avec le nom de l’auteur en entête obligatoire.
Ceux qui souhaitent copier une partie ou l’intégralité d'un article, sont priés d'en faire la demande par mail. Merci
Le site est édité par la
Sté Terredisrael Ltd. Israel
(Sté Num 513928770) -
Contact : Yossi TAIEB

Email: contact@terredisrael.com