Accueil
Kiosque Inform. utiles Inform. Voyages
Fêtes
juives
Calendrier Fêtes Tourisme
terredisrael.com

Espace détente Histoires Georges Decouvrez Israel Sejour
en IL
Israel de A à Z Album photos Radio Tv Clips Prev. Conseil Perdu de Vue Ner Hazikaron Immobilier
 
 
 

Présentation
de www.terredisrael.com

 

Présentation
de Yossi Taieb

 


Les rubriques du site

qui sommes nous
informations utiles
liens utiles voyage
israel de A a Z
israel institutions
societe israelienne
francophones israeliens
israel sante
israel immobilier
vacances israel
visite en israel
votre alya
judaisme
fetes juives
communautes juives dans le monde
origine du conflit du MO
espace culture
espace detente
conseils
prevention
formation
liens internet
livre d or Livre d'Or
nous ecrire Nous écrire
 
Le Site terredisrael et vous
 
Recherche
 
Livre d'Or du Site
 
La frequentation du site
 
 
albert bensoussan
Pr. Albert Bensoussan


Albert Bensoussan : Prix Littéraire 2009 du Grand Ouest pour son oeuvre
L’association des Écrivains de l’Ouest décerne chaque année, depuis 1955, cinq prix littéraires.
Les prix sont officiellement remis aux lauréats, dans les salons de l’hôtel de ville de Rennes, au mois de décembre.
L’un des prix – Le Prix du Grand Ouest - qui distingue un écrivain pour l’ensemble de son œuvre dans le domaine de l’histoire, des sciences humaines ou sociales, vient d’être décerné à notre ami Albert Bensoussan pour son récit « Dans la Véranda » publié aux éditions Al Manar en décembre 2007, mais aussi pour l’intégralité de son œuvre.

Nous rappelons également son dernier récit « Voyage en Recouvrance » éditions l’Harmattan sorti cet été.
Les internautes de Terredisrael connaissent et apprécient depuis longtemps déjà l’humour la verve inépuisable de ce maître-écrivain, par ailleurs grand traducteur de l’espagnol.

Nous sommes tous fiers de voir que le talent de notre ami est reconnu et honoré et nous lui souhaitons un grand MAZAL TOV.

« Mon itinéraire est le suivant : né à Alger dans une famille traditionnelle enracinée en Algérie, avec une ascendance marocaine, et plus lointainement espagnole (Tolède serait le berceau ancestral, mais mes 2 patronymes - Bensoussan et Benayoun - sont également attestés au XIVe siècle à Majorque), j'ai vécu une enfance heureuse et pieuse, où le temps se partageait harmonieusement entre un judaïsme quotidiennement vécu au sein de la famille et à la synagogue, et une adhésion à la culture française passionnément entretenue par l'école et l'université.
Mes études ont été jalonnées par une agrégation d'espagnol, un doctorat d'études ibériques et un doctorat ès-Lettres.
Ma carrière s'est déroulée successivement aux universités de Paris-Sorbonne et de Rennes. Parallèlement j'ai commencé à écrire et à publier : mon premier texte fut publié par le Congrès Juif Mondial à Alger en 1957 : L'humanisme dans la pensée juive médiévale. Mais mon premier texte de fiction paraît seulement en 1965, Les Bagnoulis (Mercure de France) et raconte, sous la fable, le naufrage de l'Algérie française. J'ai publié, depuis, une bonne vingtaine de fictions, dont Frimaldjezar qui a obtenu en 1976 le " Prix de l'Afrique méditerranéenne " et qui a été traduit et publié en espagnol sous le titre Argelayer .»

----

N le 8 avril 1935 Alger, il y passe ses 26 premires annes et en est jamais marqu.
Agrg de l'universit, docteur en tudes ibriques et docteur s Lettres, il enseigne au lyce Bugeaud d'Alger, puis en Mtropole, aprs avoir accompli ses obligations militaires en Algrie pendant 18 mois.

Assistant la Sorbonne en 1963, il est professeur de 1966 1995 l'universit de Rennes, o il rside (Mdaille de la Ville en 1998) en compagnie de son pouse Mathilde. Paralllement ses travaux universitaires (Retour des caravelles, essai sur la littrature latino-amricaine) - professeur mrite, officier des Palmes Acadmiques -, il mne avec brio une carrire de traducteur littraire.

Cet rudit enthousiaste est la voix franaise du Pruvien Mario Vargas Llosa (La tante Julia et le scribouillard, prix du meilleur livre tranger ; Tours et dtours de la vilaine fille), de l'Argentin Manuel Puig (Le baiser de la femme-araigne), des Cubains Guillermo Cabrera Infante (Trois tristes tigres, prix du meilleur livre tranger) et Zo Valds (L'ternit de l'instant), mais aussi de Picasso (crits, prix Vasari 1990). Il obtient le prix Cultura Latina de traduction en 1985 et rassemble son exprience dans l'essai J'avoue que j'ai trahi (2005), mais cette  tratrise  suppose n'est qu'une provocation du langage pour exprimer, au-del d'une bien relle fidlit, son attachement passionnel au livre et l'auteur, cet autre qui lui ressemble, parce que Bensoussan n'a jamais traduit que des crivains exils, des personnes dplaces comme lui.

Chroniqueur littraire depuis plus de trente ans, notamment dans La Quinzaine Littraire et Le Magazine Littraire, outre le domaine hispanique dont il a toujours t un fidle serviteur (il prface, avec bonheur, Cent ans de solitude, de Gabriel Garca Mrquez), il rend compte d'ouvrages en relation avec l'Algrie et le judasme, notamment dans Information Juive (dont il est, depuis 1961, l'un des plus anciens collaborateurs), dans L'Arche, ou dans L'Algrianiste (o il signe maintes nouvelles), et il publie quelques essais dont L'chelle spharade et L'chelle algrienne.

Mais quel que soit l'crit, on reconnat toujours la mme plume sensuelle, potique, mouvante, frmissante et passionne, de celui qui cherche dire le juste et le vrai. C'est en crivain juif franais d'Algrie (prix du Congrs Juif Mondial en 1956) qu'il construit toute son ouvre, mlange de vracit et de fiction, depuis 1965, avec Les Bagnoulis, considr comme un des tout premiers rcits regarder en face la guerre d'Algrie. Il obtient le prix de l'Afrique mditerranenne en 1977 pour Frimaldjezar, qui se veut reconstruction fantasme de sa ville natale et conjuration de l'exil.

Albert Bensoussan, qui a publi une trentaine de fictions (La Brhaigne, L'chelle de Mesrod, L'oil de la sultane, Le chemin des Aqueducs, Pour une poigne de dattes, Aldjezar, Mes Algriennes.), est le conteur de sa ville, Alger, et de la vie juive qui fut celle de sa famille jusqu' l'Indpendance. Chacun de ses livres est un parcours nostalgique, sans fin, des rues de la ville, et se veut la reconstitution d'une topographie bouscule par cette Histoire qui l'a boulevers, lui, toute sa famille, et des milliers de personnes de cette gnration. Ses personnages sont les tres familiers qu'il a ctoys, qu'il fait revivre en les mettant en scne, les immortalisant, et dont il parle souvent avec humour, drlerie, et toujours avec motion : Je me suis dpouill de mon enfance par lambeaux successifs que j'ai appels livres. Chaque livre publi tait livre de ma chair arrache, de ma mmoire abolie .

Mais le trait majeur de sa dmarche littraire est l'amour de la langue, avec le recours un vocabulaire indit, ainsi qu'en atteste le titre, parfois droutant, de ses ouvrages, soit qu'il plonge dans le quotidien qu'il transfigure par le style, soit qu'il invente un trange parler mlant le franais et l'arabe, l'hbreu et le pataoute, qui dit mieux que tous les discours ce que furent l'exil, la perte des repres, la trahison des mots et la faillite de la langue, mais avec toujours, l'arrive, le dsir de recrer la vie d'une communaut qui a exist et qui n'est plus.

Nicole MADAR

Bibliographie choisie :

Les Bagnoulis, Paris, Mercure de France, 1965, repris dans Algrie, les romans de la guerre, Paris, Omnibus, 2002.
La Brhaigne,
Paris, Denol, 1974.
Frimaldjezar
, Paris, Calmann-Lvy, 1976.
Au nadir
, Paris, Flammarion, 1978.
L'chelle de Mesrod
, Paris, L'Harmattan, 1984.
Le dernier devoir, L'Harmattan, 1988.
L'chelle sfarade
, Paris, L'Harmattan, 1993.
Une saison Aigues-les-Bains
, Paris, Maurice Nadeau, 1994.-
L'oil de la sultane
, Paris, L'Harmattan, 1996.-
Une enfance algrienne
(collectif) [ L'enfant perdu ], Paris, Gallimard, 1997.
Retour des caravelles
, Rennes, PUR, 1999.
L'chelle algrienne
, Paris, L'Harmattan, 2001.
Pour une poigne de dattes
, Paris, Nadeau, 2001.
Aldjezar
, Paris, Al Manar, 2003.
Mes Algriennes
, Paris, Al Manar, 2004.
J'avoue que j'ai trahi
, Paris, L'Harmattan, 2005.
Sroulik
(en collaboration), Paris, Nadeau, 2006.
C'tait leur France (En Algrie avant l'Indpendance
), (collectif) [ Appelez-moi France ], Paris, Gallimard, 2007.

Albert Bensoussan a t traduit en anglais, en espagnol, en allemand et en italien.

   
Les articles du Pr. Albert Bensoussan sur www.terredisrael.com : cliquez ici
   
 

Nos rubriques
Le Blog de terredisrael
Calendrier fetes Juives
Perdu de vue
Les cartes de voeux
Le Livre d'Or
Espace Culture
Espace Detente
Fetes Juives

Le Kiosque
Radio TV

Les cartes de voeux
Liens utiles
Liens Voyages
Israel de A a Z
Visite d'Israel
Vacances en IL
La Ste israelienne

Prevention
Communautes juives

Album Photos
Ner Hazikaron
Immobilier
Judaisme
Etre fier ...
Origine du conflit MO

Copyright - www.terredisrael.com
Les articles publiés dans le Site relèvent de la seule propriété de www.terredisrael.com
Seul le droit de courte citation reste permis avec lien directionnel actif de l’article avec le nom de l’auteur en entête obligatoire.
Ceux qui souhaitent copier une partie ou l’intégralité d'un article, sont priés d'en faire la demande par mail. Merci
Le site est édité par la
Sté Terredisrael Ltd. Israel
(Sté Num 513928770) -
Contact : Yossi TAIEB

Email: contact@terredisrael.com