Accueil Blog
Kiosque Inform. utiles Inform. Voyages
Fêtes
juives
Calendrier Fêtes Tourisme
terredisrael.com

Espace détente Histoires Georges Decouvrez Israel Sejour
en IL
Israel de A à Z Album photos Radio Tv Clips Prev. Conseil Perdu de Vue Ner Hazikaron Immobilier
 

Les rubriques du site

Judaïsme / Halakhot
Lois de Pessah 1
Lois de Pessah 2
Pessah-Halakhot
ISRAEL
"Nettoyage" de Pessah
ISRAEL
EVENEMENT: La Bénédiction du Soleil 2009
Shalom Bait
L'être humain et son féminin
10 commandements couple
L'harmonie du couple
ISRAEL
Egalité dans le couple ?
ISRAEL
La période de Nida
Education
Mots pour le dire
Choisissez un jouet
Le bon usage de la punition
Les 10 commandements de la discipline
A chaque âge sa discipline
Psychologie
Repenser l'éducation en IL
Alyah Boeing
Violence psychologique
Violence Olim de France
Agression contre les femmes en Israel
A quel moment recourir à la Psychothérapie ?
People
Votre santé
Nettoyage du Printemps
Accoucher c'est naturel
La ménopause
L'obesite chez les enfants
La pensee positive nous aide à maigrir?
Chirurgie plastique
Le lifting
Bien être
Mal de dos
Votre beauté
Soins nature de Miriam
Soins de la mariée
Cheveux dans le vent
Coiffure : tendances
Cuisine
Msoki de Pessah
Pommes de Terre farcies au fromage
Fenouil braise à la tomate et à l'origan
Jus de légumes
Boulettes de Pessa'h
Gâteau de Pessa'h
Osbane de Pessa'h
Slatta Mechouia
brick et tarte
Décoration
Le Feng Shui - 1
Le Feng Shui - 2
Le Feng Shui - 3
Société
Que veulent les hommes ?
Brèves leçons de séduction
Ne me quitte pas
Femmes et crise eco
Les femmes en Israel
Névrose des mères juives
Melting Pot
Les accidents de voiture
Vie pratique
Les astuces de Carole
La fée du logis
 
Recherche
 
Le Site terredisrael et vous
 
Livre d'Or du Site
 
La frequentation du site

 
 
Accoucher, c’est naturel…
par Hedva Amouyal

Même si la prédiction punitive datant de la nuit des temps «Tu enfanteras dans la douleur» demeure effective malgré des décennies de féminisme, de science et de technologie, l’accouchement peut se vivre autrement… Surmédicalisés, on oublie souvent que grossesse et naissance ne sont pas des maladies. Médecins, anesthésistes, infirmières et pratiques hospitalières intrusives sont pourtant autant d’éléments qui font de l’heureux évènement un drame chirurgical stressant pour la parturiente et, pour le nouveau-né. Mais ce fait n’étant pas, lui, une fatalité, des femmes de plus en plus nombreuses choisissent d’autres alternatives et surtout, une atmosphère différente. C’est pourquoi, sauf complications bien entendu, l’accouchement naturel ou sans intervention médicale est aujourd’hui proposé dans les meilleures maternités.

Autrefois, l’accouchement se faisait à la maison, entre femmes.

Sœurs, mères, sage-femmes, guérisseuses et autres femmes accompagnaient, soutenaient, soignaient et réconfortaient. Fortes de leur expérience et de leur sagesse féminine, elles transmettaient toute leur confiance aux nouvelles mamans pour leur périple maternel. Hélas, malgré toutes les merveilles apportées par la technologie, celle-ci a éloigné les femmes du cercle de soutien féminin, et par là même, a diminué la confiance en leur corps et à leur capacité d’accoucher, jusqu’à effacer l’instinct naturel du processus maternel. La société moderne l’a remplacé par une systématisation d’accouchement médicalisé du début à la fin, programmé minutieusement, suivi d’un retour quasi immédiat au travail, au poids de forme et à la routine, comme s’il s’agissait d’une intervention chirurgicale quelconque.

Le principe de l’accouchement naturel ou sans intervention médicale, repose sur le fait que grossesse et enfantement ne sont pas des maladies (sauf complications) et ne nécessitent donc, ni docteurs ni médicaments. Cette conception logique conduit aujourd’hui de plus en plus de femmes à programmer la naissance de leur enfant, en hôpital certes, mais dans des conditions différentes. Un accouchement naturel ou physiologique en milieu médical concerne en général des femmes qui refusent l’aspect très codifié et routinier de la prise en charge classique des parturientes : perfusions, anesthésies, gestes médicaux intrusifs, bébé en pouponnière la plupart du temps… Ces futures mamans souhaitent un climat non médicalisant, à savoir: pas de position imposée pendant le travail et l’expulsion, pas de péridurale, pas d’épisiotomie sauf en cas d’extrême urgence, la possibilité d’être accompagnée de son conjoint et/ou d’une accompagnante de type doula, éventuel refus d’être rasée et sondée, désir d’allaiter tout de suite…

De nombreux établissements israéliens accèdent à ces demandes voire, les proposent. C’est le cas du département maternité et gynécologie qui fonctionne indépendamment au sein du centre médical Shéba de Tel Hashomer. C’est l’une des cliniques les plus performantes et les plus modernes du pays. Elle encourage les femmes qui souhaitent accoucher naturellement tout en disposant d’une structure ultra spécialisée en matière d’obstétrique, grossesses à haut risque, complications utérines, naissances prématurées, médecine de l’embryon, fécondité, gynécologie, gynéco-oncologie, génétique ect…

A la place de l’équipement médical traditionnel, une chambre agréable, des accessoires tels que ballon, bassin d’eau chaude, siège d’accouchement pour gérer au mieux les contractions et à adopter les positions les plus confortables. La lumière peut être tamisée, musique au choix ou silence respecté. Bien entendu, il ne sera à aucun moment question d’accélérer le processus de naissance, sauf en cas d’extrême nécessité : pas de perfusion d’hormones ni de rupture artificielle de la poche des eaux, c’est le bébé et l’organisme qui déterminent le moment de la naissance. Afin de contrôler que le processus physiologique se déroule correctement, sage-femme ou doula accompagne la maman tout au long de l’enfantement. A la clé, le sentiment d’avoir été pleinement actrice de l’accouchement : c’est la mère seule qui a mis son enfant au monde, sans intervention extérieure ! Le tout dans la sérénité, en sachant que sa sécurité et celle de son bébé étaient assurées.

Nos conseils …

A lire : «Tivii lalédet» de Guila Ronhel, «Léda Péila» de Janet Balaskas et, la bible de la grossesse et l’accouchement: «Hamadrihk Haisraeli leherayon veleda» du Dr Amos Berg et Tali Rosen.

La plupart des hôpitaux proposent des visites de leur département de maternité; c’est une excellente manière de choisir et l’occasion de poser les bonnes questions: le taux de césariennes, d’épidurales, d’épisiotomie et ainsi de comparer les différents taux d’interventions, et de vérifier si l’accouchement naturel est encouragé ou perçu comme dépassé ou bien cherchent la facilité.

Concentré ou feuilles de framboises – en infusion pour renforcer la matrice, avoir des contractions plus efficaces et moins nombreuses, et un accouchement plus rapide.

Huile rosa mosqueta, (shemen ner alayla) ou huile de germe de blé, voire d’olive ou d’amande douce: améliore la souplesse des tissus et renforce le col de l’utérus, évitant ainsi épisiotomie et déchirure. En gélules à prendre le dernier mois, et en huile à masser sur le périnée durant tout le neuvième mois et juste avant l’accouchement.

Suivre une bonne préparation, où vous apprendrez des exercices de relaxation, respiration et yoga. Elles sont vraiment utiles et efficaces et aident énormément. Il est fortement recommandé que le conjoint la suive aussi, pour se sentir impliqué. Mieux vaut choisir un atelier privé et non ceux proposés par l’hôpital, et même si ce n’est pas la première naissance suivre et resuivre ces cours qui font une vraie différence.

Avoir un partenaire de confiance dynamique pour superviser et surveiller que les volontés de la future maman sont bien respectées. Quelqu’un qui ne craint pas de se disputer avec le personnel au besoin.

Participer aux forums sur Internet, on y prend de nombreuses infos et on peut discuter à loisirs de ce qui nous intéresse avec d’autres femmes concernées.

Pour les enfants, avoir des photos d’eux dans la chambre, ne pas allaiter quand ils viennent en visite pour pouvoir les serrer dans vos bras à leur arrivée et qu’ils ne se sentent pas rejetés. Prévoir des cadeaux pour les accueillir.


© Feminin | Le Magazine des Femmes d'Israël.

 
 
 
 
   
 

Nos rubriques
Le Blog de terredisrael
Calendrier fetes Juives
Perdu de vue
Les cartes de voeux
Le Livre d'Or
Espace Culture
Espace Detente
Fetes Juives

Le Kiosque
Radio TV

Les cartes de voeux
Liens utiles
Liens Voyages
Israel de A a Z
Visite d'Israel
Vacances en IL
La Ste israelienne

Prevention
Communautes juives

Album Photos
Ner Hazikaron
Immobilier
Judaisme
Etre fier ...
Origine du conflit MO

Copyright - www.terredisrael.com
Les articles publiés dans le Site relèvent de la seule propriété de www.terredisrael.com
Seul le droit de courte citation reste permis avec lien directionnel actif de l’article avec le nom de l’auteur en entête obligatoire.
Ceux qui souhaitent copier une partie ou l’intégralité d'un article, sont priés d'en faire la demande par mail. Merci
Le site est édité par la
Sté Terredisrael Ltd. Israel
(Sté Num 513928770) -
Contact : Yossi TAIEB

Email: contact@terredisrael.com