Accueil
Kiosque Inform. utiles Inform. Voyages
Fêtes
juives
Calendrier Fêtes Tourisme
terredisrael.com

Espace détente Histoires Georges Decouvrez Israel Sejour
en IL
Israel de A à Z Album photos Radio Tv Clips Prev. Conseil Perdu de Vue Ner Hazikaron Immobilier
 
 
 

Les rubriques du site

Livre d'Or
Nous écrire
 
Site terredisrael et vous
Terredisrael en accueil terredisrael en page d'accueil
Faire connaitre le site
S'inscrire a la Newsletter
Lire la newsletter terredisrael
Lire la newsletter terredisrael
Lire la newsletter terredisrael
 
Recherche
 
Livre d'Or du Site
 
La frequentation du site
 

 

Zikhron Yaacov - son histoire ou l'Histoire d'une famille

Un tableau peint par Elie SARFATI

La première aliya suivit les pogroms de Russie de 1881-1882, la plupart des olim (immigrants) arrivant d'Europe de l'Est; un petit nombre vint aussi du Yémen. Les membres du Hibbat Zion et du Bilou, eux mouvements sionistes précurseurs qui furent les piliers de la première aliya, avaient pour objectif "la résurrection politique, nationale et spirituelle du peuple juif en Palestine". Idéalistes sans expérience, la plupart d'entre eux choisirent le mode de vie rural et fondèrent des moshavot - des villages agricoles fondés sur le principe de la propriété privée. Les trois premiers villages de ce type furent Rishon Lezion, Rosh Pina et Zikhron Yaakov.

Décembre 1882, un groupe de Haloutsim, d'origine roumaine, s'installent sur la colline Zemarine. Ils rencontrèrent de nombreuses difficultés, notamment le climat peu clément, des épidémies, la fiscalité turque paralysante et l'opposition des Arabes. Ils réclamèrent de l'aide et ne reçurent qu'une maigre assistance de la part du Hibbat Zion, mais il obtinrent une autre aide, plus substantielle, du baron Edmond de Rothschild. Ce dernier accorda son patronage et fournit une aide économique aux habitants, évitant ainsi l'effondrement de ce projet.

A cette époque les pionniers juifs durent affronter des incidents de frontières, des querelles pour l'eau, des vols dans leurs champs et leurs propriétés. Il leur fallait soit lutter pour leurs droits soit être à la merci de leurs voisins. En conséquence, des personnes et des groupes se sont organisés pour lutter pour leurs droits élémentaires. Ce fut la période des premiers shomrim - gardes - l'un des plus représentatifs étant Abraham Shapira. Mais après un certain laps de temps, la garde des colonies fut généralement attribuée à des chefs arabes locaux qui envoyaient leurs hommes garder personnes et biens juifs.

La famille Aaronsohn est l'une de ces familles de pionniers qui va marquer l'histoire d'Israel.

NILI - Netzah Israël Lo Yeshaker

Pendant la Première Guerre mondiale et persuadés que leur avenir dépendait de la conquête de la Palestine (Eretz Israël) par Sa Majesté britannique, Aaron, sa soeur Sarah, son fiancé Abshalom Fienberg, Yossef Lishansky et Belkind fondent l'Organisation clandestine d'espionnage pro-britannique (NILI). Nili est le sigle du verset biblique "Netzah Israël Lo Yeshaker" ("L'Eternel d'Israël ne mentira point", Samuel I, 15, 29) qui lui servait de mot de passe.
En février 1917, les premiers contacts furent établis entre le siège du réseau, à Atlit, et le contre-espionnage britannique, au Caire. Les relations furent maintenues par mer pendant plusieurs mois au cours desquels Nili communiqua aux Anglais des renseignements importants.
En septembre 1917, les Turcs mirent la main sur un pigeon voyageur envoyé d'Atlit en Egypte, ce qui constituait une preuve flagrante qu'il y avait des espions dans la population juive. La direction du Yishouv et l'organisation Ha-Shomer ne s'étaient pas associées aux activités de Nili. L'un des membres du réseau, Na'aman Belkind, fut capturé par les Turcs. Puis le réseau fut découvert par la police turque et en octobre 1917 des soldats turcs prirent d'assaut la moshava de Zikhron Ya'akov et arrêtèrent beaucoup de gens, dont la soeur de Aaron, Sarah Aaronsohn, qui se suicida après avoir été torturée pendant quatre jours.

Les prisonniers furent incarcérés à Damas. Lishansky et Belkind furent condamnés à mort. La mort d'Aaron Aaronsohn dans un accident d'avion en mai 1919 provoqua la dissolution de Nili.
le musée Aaronsohn
Le musée de la résistance NILI a été installé dans les pavillons qu'occupait la famille Aaronsohn.
Aaron Aaronsohn
Aaron Aaronsohn est un scientifique, un explorateur, un homme d'affaires et un homme politique, né en 1876 à Bacau en Roumanie et mort le 15 mai 1919 au-dessus de la Manche lors d’un accident aérien.

Aaronsohn est surtout connu pour sa découverte de la mère du blé tout autant que pour sa rôle comme fondateur et dirigeant du Nili, un groupe juif d’espion travaillant pour la Grande-Bretagne durant la Première Guerre mondiale. Grâce aux informations fournies par le Nili à l’armée britannique, le général Edmund Allenby (1861-1936) conduit une attaque surprise à Beer-Sheva, contournant les puissantes défenses turques de Gaza.

Il émigre à l’âge de six ans en Terre d'Israël, alors part de l’Empire ottoman, ses parents s’installant à Zikhron Ya'aqov, une colonie agricole juive, constituée lors du premier Aliyah.

Après des études en France, financée par le baron Edmond de Rothschild (1845-1934), Aaronsohn commence à étudier la flore de la Palestine et devient le chef d’un groupe d’expert sur ce sujet.

Lors d’une excursion sur le mont Hermon, il découvre deux pieds de blé sauvage (Triticum dicocoides). Cette importante découverte, tant pour les agronomes que pour les historiens, le rend célèbre à travers le monde, et lui permet de voyager aux États-Unis d'Amérique et d’obtenir un financement pour ouvrir une station de recherche à Atlit.

Après la guerre, Chaim Weizmann (1874-1952) fait appel à lui pour travailler à la Conférence de paix de Paris 1919 de 1919 mais Aaronsohn durant un accident d’avion au-dessus de la Manche. Ses travaux paraissent posthumement.

Sarah Aaronsohn
Sarah, la soeur d'Aaron et la fiancée d'Abshalom Fieneberg, membre active du réseau NILI fut découverte par les Turcs. Tortuée pendant plusieurs jours et à bout de force, elle demanda à ses goeliers la faveur de prendre un bain dans la maison de son frère et de se changer.

Arrivée sur place, elle mit en confiance ses gardiens, ouvrit le robinet d'eau de la baignoire et alla chercher un revolver caché dans la plinthe d'une des porte pour se suicider sans dévoiler les secrets qu'elle connaissait.

La photo ci-dessus : La robe qu'elle prit avec elle pour se changer, la salle de bains et la baignoire ...

L'Etat d'Israël émit un timbre à sa mémoire. ci-contre.

Abshalom Fineberg

L'assistant d'Aaron, Abshalom Fineberg partit reprendre contact avec l'Armée britanique stationnée en Egypte.
Sa trace fut perdue et on supposa qu'il fut tué par une bande de bédouins dans la bande de Gaza.
50 ans plus tard, on retrouva sa tombe sous un palmier qui avait germé d'une graine qu'il avait dans la poche.

Après la Guerre de Six jours, son corps fut transporté à Jérusalem.

Cérémonie funéraire d'Abshalom Fineberg à Rishon Le Tsion en Novembre 1967.

Il avait écrit à Sarah, une lettre d'amour , que nous écoutons encore aujourd'hui chantée par Yoram Gaon ... le titre est : Eleph Nechikot lakh ahouvati ... 1000 baisers pour toi mon amour ...

Ci dessous le lien pour l'écouter et une partie du texte original cette lettre manuscrite ...

  Ecoutez la chanson interprétée par Yoram GAON
Ecoutez la chanson interprétée par Yoram GAON - cliquez ici
Musée de la première Alya

Dans ce musée consacré à la Première Alya 1882, on retrouve l'histoire d'une famille qui quitte sa Roumanie natale pour Eretz Israel.
Au travers de 6 petits films nous les voyons faire leur Alya, arriver en Eretz Israel et ensuite s'installer sur une colline ... qui deviendra Zikhron Yaacov. Une partie de la famille tombe gravement malade, un des enfants va succomber ... le jeune homme presse ses parents de tout laisser tomber pour fuir les épidémies, la vie impossible, les voisins arabes, la situation économique ... : "nous travaillons une saison pour cultiver et récolter notre champs. La vente de la récolte ne va même pas couvrir les frais. Alors comment pouvons nous vivre ?" . Au fil du temps, cette famille va se stabiliser et prosperer ... et nous voyons la petite fille (70 ans en 1980, ci-dessous à droite) raconter avec fierté ... la suite ...

 

 

   
 

Nos rubriques
Le Blog de terredisrael
Calendrier fetes Juives
Perdu de vue
Les cartes de voeux
Le Livre d'Or
Espace Culture
Espace Detente
Fetes Juives

Le Kiosque
Radio TV

Les cartes de voeux
Liens utiles
Liens Voyages
Israel de A a Z
Visite d'Israel
Vacances en IL
La Ste israelienne

Prevention
Communautes juives

Album Photos
Ner Hazikaron
Immobilier
Judaisme
Etre fier ...
Origine du conflit MO

Copyright - www.terredisrael.com
Les articles publiés dans le Site relèvent de la seule propriété de www.terredisrael.com
Seul le droit de courte citation reste permis avec lien directionnel actif de l’article avec le nom de l’auteur en entête obligatoire.
Ceux qui souhaitent copier une partie ou l’intégralité d'un article, sont priés d'en faire la demande par mail. Merci
Le site est édité par la
Sté Terredisrael Ltd. Israel
(Sté Num 513928770) -
Contact : Yossi TAIEB

Email: contact@terredisrael.com