Accueil
Kiosque Inform. utiles Inform. Voyages
Fêtes
juives
Calendrier Fêtes Tourisme
terredisrael.com

Espace détente Histoires Georges Decouvrez Israel Sejour
en IL
Israel de A à Z Album photos Radio Tv Clips Prev. Conseil Perdu de Vue Ner Hazikaron Immobilier
 
terredisrael.com
 
La page d'accueil
Accueil
Vivre en Israel
Table des articles
Num. de téléphone à vie
Le Choc culturel
Que faire en cas d'accident
Acheter au bon moment
Duty Free Volant
Donation pour léguer
Assurance véhicule
Coût pour élever un enfant
Famille nombreuse
Moins cher en pharmacie
Moins cher en gde surface
Cout découvert bancaire
Dépense des ménages
Qualité de vie
Travailler chez soi
La pauvreté en Israel
Les pauvres en Israel
La criminalité en Israel
Les riches en Israel
   
Emploi
Table des articles
Trouver investisseur ?
Les 10 questions pièges
Salaires jeunes
Salaires moyens en Israel
Salaire High Tech
Droits du travail
Economie
  Table des articles
Economie IL en 2006
Indicateurs 2005
Population en 2005
Répartition du revenu
La pauvreté en Israel
Les pauvres en Israel
Immobilier
Table des articles
L'entrepreneur en difficulté
L'achat en construction
Acheter son bien immo
Petit guide d'achat
Coût d'un appartement
Test : où acheter
Immobilier en Israel
Taxe d'habitation
La bulle française
Déménager / Cadre
Espace Santé
Table des articles
La loi sur la Santé Publique
Les droits du Malade
Comment choisir sa Caisse
Choisir son médecin
Conseils ostéoporose
Dépistage cancer du sein
Vol par avion - conseils
Vol par avion Conséquences
Le Yoga thérapeutique
Assurance vieillesse
La santé du dos
Les bon gestes au bureau
Les bons gestes assis
Les bons gestes pour porter
Allergies
Prévention et conseils
La table des articles
Tremblement de terre
Protéger son PC des virus
Protéger son appartement
Protéger sa voiture
Documents dans voiture
Les dangers du portable
Micro-onde : danger
Portable station d'essence
Portable = danger
Portable et bijoux
A l'hotel
Formation à Internet
La table des articles
Envoyer ses Ecard
Annonces PàP
Album Photos
Forum du site
Vaincre la souris
Introduction à internet
   
   
Comment trouver un investisseur pour votre start-up ?

L'"ange" (investisseur providentiel, Business-Angel en langage high-tech) qui sauvera votre start-up n'a certes pas d'ailes mais possède beaucoup d'argent : il vous suffit de le trouver et de le convaincre d'investir dans votre société. Qui veut remplir ce rôle d'"ange" et pourquoi est-il prêt à investir en vous tout en sachant qu'il ne reverra jamais son argent ?

Lorsque votre start-up n'arrive pas à décoller, que vos ressources financières sont épuisées, que les fonds communs de placements à risques ne répondent plus à vos appels, et que vous ne vous souvenez pas de la dernière fois où vous avez travaillé sur votre produit plutôt que de courir après l'argent – il est temps de vous mettre à la recherche d'un "ange". Cet investisseur salvateur peut être n'importe qui, à condition qu'il ait de l'argent et à condition que vous réussissiez à le convaincre d'investir dans votre société.

Ces "anges" sont la plupart du temps des investisseurs privés. Les fonds qu'ils investissent dans votre start-up proviennent de leur poche, pas de fonds communs de placements à risques, et encore plus rarement de l'Etat via les différents fonds de projets de recherche et développement du Ministère de l'Industrie. Contrairement aux fonds d'investissement, ces "anges" ne risquent pas d'imposer des paragraphes étranges et draconiens dans le contrat d'investissement. Un "ange" investira dans votre société s'il aime votre produit. Le problème est de réussir à interpeller votre "ange".

 
200 000 dollars en moyenne

Le "piston" est souvent la meilleure méthode pour trouver un investisseur potentiel. Vous pouvez également lire la presse high-tech et mémoriser les noms des "anges".

Une fois l'"ange" appâté, il investira en moyenne 200 000 $ dans votre start-up. Et après un premier investissement, il vous sera plus facile d'attirer d'autres "anges" potentiels.

Le marché des "anges" est un marché de relations et les "anges" entre eux s'échangent des informations sur leurs investissements.

 
A la recherche d'un challenge original

Le bénéfice n'est pas toujours ce qui motive l'investisseur potentiel.
Selon Ela Matalon, directrice du forum MIT et enseignante à l'Université de Tel-aviv, les "anges" se divisent en deux catégories :

- la première est composée de personnalités du monde de l'économie étrangères au domaine de la high-tech, à la recherche d'un challenge et pour qui l'argent n'est pas exactement un problème.

- La seconde catégorie d'investisseurs regroupe des anciens du monde de la high-tech ayant décidé de tendre la main à de jeunes sociétés.

 
 

Les "anges" ont généralement tendance à investir dans le domaine de l'Internet ou de la biotechnologie. Si votre concept repose sur du matériel de communication, de programmation, ou autre composant intelligent, vous aurez plus de mal à intéresser un "ange" potentiel.

Un des nombreux atouts de l'"ange" est sa capacité à faire de la publicité pour votre société et votre produit. En tant que jeune directeur de start-up, vous aurez en effet du mal à faire connaître votre société tout seul. Ceci est notamment vrai dans les domaines de la biotechnologie ou de l'appareillage médical, où personne ne vous prendra au sérieux si vous n'avez aucune expérience dans la branche.

Attention toutefois à l'investisseur ignorant du monde de la high-tech. Matalon explique que ce genre d'"ange" "ne fera que vous mettre la pression. Au lieu de vous rassurer en cas de coup dur, il vous appellera quatre fois par jour et demandera ce qui se passe avec le produit. Il est plus simple de divorcer d'une femme que d'un investisseur !"

Un autre phénomène qu'il est important de connaître est celui des "clubs d'anges". Ces clubs comprennent plusieurs investisseurs désireux de ne pas prendre trop de risques. Chaque "ange" du club n'est prêt qu'à investir une somme d'environ 25 000 $. On ignore le nombre exact de ces clubs et, là aussi, le bouche-à-oreille est le meilleur moyen d'attirer ces donateurs providentiels.

 
Contrairement aux fonds d'investissement, les "anges" n'ont pas de structure. Ils agissent seuls et ne peuvent traiter plusieurs affaires en même temps.
 
Les "anges" préfèrent aider les jeunes entrepreneurs. Cela leur rappelle leur jeunesse. Ils aiment retrouver l'enthousiasme et la vision de ces jeunes.
 
Les "anges" feront vous proposeront des contrats clairs et non tortueux avec des clauses incompréhensibles. Le temps de réaction est plus court, ils sont les seuls à décider.
 
Gil Kalian – pour Yediot Aharonot
   
 

Nos rubriques
Le Blog de terredisrael
Calendrier fetes Juives
Perdu de vue
Les cartes de voeux
Le Livre d'Or
Espace Culture
Espace Detente
Fetes Juives

Le Kiosque
Radio TV

Les cartes de voeux
Liens utiles
Liens Voyages
Israel de A a Z
Visite d'Israel
Vacances en IL
La Ste israelienne

Prevention
Communautes juives

Album Photos
Ner Hazikaron
Immobilier
Judaisme
Etre fier ...
Origine du conflit MO

Copyright - www.terredisrael.com
Les articles publiés dans le Site relèvent de la seule propriété de www.terredisrael.com
Seul le droit de courte citation reste permis avec lien directionnel actif de l’article avec le nom de l’auteur en entête obligatoire.
Ceux qui souhaitent copier une partie ou l’intégralité d'un article, sont priés d'en faire la demande par mail. Merci
Le site est édité par la
Sté Terredisrael Ltd. Israel
(Sté Num 513928770) -
Contact : Yossi TAIEB

Email: contact@terredisrael.com