Accueil
Kiosque Inform. utiles Inform. Voyages
Fêtes
juives
Calendrier Fêtes Tourisme
terredisrael.com

Espace détente Histoires Georges Decouvrez Israel Sejour
en IL
Israel de A à Z Album photos Radio Tv Clips Prev. Conseil Perdu de Vue Ner Hazikaron Immobilier
 
 
 
Les institutions d'Israel
 
 

Knesset - gouvernements
 

Histoire d'Israel
 


Les rubriques du site

Livre d'Or
Nous écrire
 
Site terredisrael et vous
Terredisrael en accueil terredisrael en page d'accueil
Faire connaitre le site
S'inscrire a la Newsletter
Lire la newsletter terredisrael
Lire la newsletter terredisrael
Lire la newsletter terredisrael
twitter
flux RSS
 
La frequentation du site
 
Le 2 ème Temple
La reconstruction du Temple
La reconstruction du Temple, qui avait commencé sous Cyrus après la conquête de l'Empire babylonien par les Perses, et qui avait été interrompue pendant dix-huit ans, a repris avec la bénédiction de Darius II, le roi de Perse dont beaucoup pensent qu'il a été le fils d'Esther.

Le travail est achevé en 350 avant l'ère commune et le Temple est inauguré à nouveau. Mais il n'est pas le même qu'avant.

L'intense spiritualité qui entourait le premier Temple n'est plus présente dans le deuxième. Les miracles permanents ont disparu. La prophétie a cessé. L'Arche de l'Alliance ne s'y trouve pas, et le Saint des saints, s'il existe toujours, reste vide.
Qu'est-il advenu de l'Arche de l'Alliance ?

L'Arche, ce coffre de cèdre plaqué d'or qui avait contenu les tables des Dix Commandements, était le lieu où la chekhina, la Présence de Dieu, descendait du ciel entre les ailes déployées des deux chérubins d'or. Que lui est-il arrivé ? Le Talmud (dans le traité Ta'anith) cite à ce sujet deux opinions. Pour l'une, les Babyloniens l'ont emportée en captivité. Selon d'autres, elle a été cachée par le roi Josias qui avait prévu l'invasion et la destruction imminentes.

On raconte dans le Talmud l'histoire célèbre d'un kohen, un prêtre, qui avait trouvé une pierre qui se détachait du sol du Mont du Temple et qui s'était rendu compte qu'elle marquait le lieu où l'Arche était cachée. En cours de route pour aller raconter sa découverte, il mourut. Cette anecdote entend nous signifier que nous n'avons pas à chercher où se trouve l'Arche, du moins pas encore...
Le Temple d'Hérode

Le plus ambitieux des projets d'Hérode a été la reconstruction du Temple. Elle devait lui permettre de se rendre populaire auprès de ses sujets qui, il le savait bien, le tenaient dans le plus profond mépris.

Il lui a fallu 10 000 hommes et dix ans rien que pour construire les murs de soutènement autour du Mont du Temple (au sommet duquel se trouve aujourd'hui le sanctuaire musulman appelé le Dôme du Rocher).

Le Mur Occidental (connu jadis comme le "Mur des Lamentations") ne constitue qu'une partie de ce mur de soutènement de 500 mètres de longueur, conçu pour contenir une énorme esplanade artificielle qui aurait pu accueillir douze terrains de football.

Pourquoi Hérode a-t-il tellement agrandi le Mont du Temple ?

Les historiens évaluent le nombre de Juifs vivant dans l'Empire Romain à environ six à sept millions (plus un autre million en Perse), dont beaucoup venaient à Jérusalem pour les trois fêtes de pèlerinage : Pessa'h, Chavou'oth et Soukoth. Aussi fallait-il disposer de beaucoup de place pour accueillir tant de gens. D'où la taille de l'esplanade.

Quand il entreprit de construire le Temple lui-même sur cette esplanade, Hérode se surpassa véritablement, et même le Talmud reconnaît que le résultat a été spectaculaire.

 
La Temple hérodien d'après la maquette du Second Temple de Jérusalem
 

Le Saint des Saints était couvert d'or ;

les murs et les colonnes des autres bâtiments étaient en marbre blanc ;

les sols étaient en marbre de Carrare, dont la couleur bleue donnait l'impression d'une mer en mouvement ;

les rideaux étaient constitués par des tapisseries de fil bleu, blanc, écarlate et pourpre, lesquelles décrivaient, selon Flavius Josèphe, " la vue entière des cieux "

   
 
 

Flavius Josèphe décrit son extraordinaire apparence :

De quelque endroit qu'on le contemplât, le Sanctuaire avait tout ce qu'il fallait pour éblouir l'esprit et les yeux. Renvoyés dans toutes les directions par les énormes plaques d'or, les premiers rayons du soleil reflétaient d'énormes rayonnements de feu qui forçaient ceux qui les contemplaient à détourner leurs regards comme s'ils avaient observé directement le soleil. Aux étrangers qui s'approchaient, il ressemblait à distance à une montagne couverte de neige, car tout ce qui n'était pas couvert par de l'or était d'un blanc éblouissant... (Guerre juive, p. 304)

Hérode trouva cependant bon de placer à l'entrée principale un énorme aigle romain, ce que les Juifs pieux ont tenu pour un sacrilège. Un groupe d'étudiants en Tora brisa promptement cet emblème d'idolâtrie et d'oppression, mais Hérode les fit pourchasser, traîner sous des chaînes jusqu'à sa résidence de Jéricho, où ils furent brûlés vivants.


Traduction et adaptation de Jacques KOHN

Sources : Lamed.fr et l'Institut du Temple à Jérusalem

Dessins de Noam Nadav
   
 

Nos rubriques
Le Blog de terredisrael
Calendrier fetes Juives
Perdu de vue
Les cartes de voeux
Le Livre d'Or
Espace Culture
Espace Detente
Fetes Juives

Le Kiosque
Radio TV

Les cartes de voeux
Liens utiles
Liens Voyages
Israel de A a Z
Visite d'Israel
Vacances en IL
La Ste israelienne

Prevention
Communautes juives

Album Photos
Ner Hazikaron
Immobilier
Judaisme
Etre fier ...
Origine du conflit MO

Copyright - www.terredisrael.com
Les articles publiés dans le Site relèvent de la seule propriété de www.terredisrael.com
Seul le droit de courte citation reste permis avec lien directionnel actif de l’article avec le nom de l’auteur en entête obligatoire.
Ceux qui souhaitent copier une partie ou l’intégralité d'un article, sont priés d'en faire la demande par mail. Merci
Le site est édité par la
Sté Terredisrael Ltd. Israel
(Sté Num 513928770) -
Contact : Yossi TAIEB

Email: contact@terredisrael.com