Vos rubriques préférées
Accueil Blog
Cartes Voeux Fêtes Juives
Clip vidéo Tourisme en IL
Album photos Ner Hazikaron
Perdu de Vue Annonces P a P
Espace détente Radio Tv
Alya en IL Israel de A à Z
terredisrael.com
terredisrael
Kiosque Radio Tv Info Utiles IL Info Voyage Sejour en IL Vacances en IL Immobilier Fêtes juives
 
 

L'immobilier en Israel

 
 
Le Site terredisrael et vous
 
Recherche
 
 
 
Livre d'Or du Site
 
La frequentation du site
 
L'entrepreneur en difficultés
10 signaux vont vous avertir que l'entrepreneur est en difficulté
C'est arrivé à votre copain de l'armée et à la tante de Beer-shev'a, et cela peut vous arriver à vous également :
un matin, vous vous réveillez en apprenant que l'entrepreneur a fait faillite et que l'appartement de vos rêves ne verra jamais le jour.
 
Comment éviter de se retrouver dans ce genre de situation ?
 

Des années de récession économique dans le secteur de l'immobilier ont transformé le rêve de tout Israélien – l'achat d'un appartement – en une opération financière non seulement onéreuse mais également risquée. Il suffit d'interroger votre entourage pour vous rendre compte que des entrepreneurs font faillite tous les jours : dans le meilleur des cas, les acquéreurs se retrouvent propriétaires d'un appartement ne répondant pas à leurs exigences premières – avec du marbre de moins bonne qualité, une cuisine minimaliste et sans espace vert à proximité. Dans des cas plus extrêmes, les acheteurs paieront pendant des années l'emprunt sur un appartement qu'ils ne verront jamais.

Voici les signes avant-coureurs qui doivent mettre la puce à l'oreille des acquéreurs potentiels.

 
1. Rapports financiers
La plupart des entreprises immobilières sont cotées en bourse et sont obligées de publier régulièrement leurs rapports financiers. Le mieux est de demander à votre comptable d'y jeter un coup d'œil et de vous signaler les signes de faillite potentielle.
 
2. Publications dans la presse sur les difficultés de l'entreprise
Il suffit de surfer sur les sites Internet des principaux journaux et de passer en revue via le moteur de recherche toutes les informations parues sur l'entreprise.
 
3. Plusieurs hypothèques grevées sur le terrain.
Il suffit de vérifier auprès de l'Office d'Administration des Domaines si des hypothèques sont grevées sur le terrain de construction en plus de l'hypothèque empruntée à la banque qui suit le projet.
 
4. Absence de suivi bancaire ou de garantie bancaire.
Il est conseillé d'acquérir un appartement dans le cadre d'un projet qui bénéficie d'un financement bancaire. Dans ce cas, l'entreprise dispose généralement de moyens pour terminer le projet. En cas de faillite, la banque veillera à l'aboutissement du projet.
 
5. Dépôt des paiements sur un compte n'étant pas le compte de suivi du projet.
En général, si le projet est coordonné par une banque, cette dernière oblige l'entreprise à ouvrir un compte dans l'un de ses établissements. Ceci permet de garantir que les fonds versés serviront à l'aboutissement du projet.
 
6. Vitesse de construction lente.
Il est important de suivre l'évolution de la construction. Un projet dure en général entre un an et demi et deux ans. Toute interruption inexpliquée de la construction doit éveiller les soupçons de l'acheteur car cela prouve généralement que l'entrepreneur ne paie pas les constructeurs.
 
7. Exigences atypiques de l'entrepreneur au sujet des versements.
Il est d'usage que les versements soient faits en fonction de la vitesse de construction. Si l'entrepreneur ou l'entreprise exige un échelonnement différent, cela doit vous mettre la puce à l'oreille.
 
8. Prix relativement peu élevé de l'appartement.
Lorsque l'entrepreneur réduit le prix de l'appartement de façon significative et sans explication apparente, vos capteurs doivent être en éveil. L'entrepreneur connaît parfaitement la valeur de l'immobilier dans le secteur du projet et une baisse importante du prix de l'appartement reflète le manque de stabilité et de crédibilité de la compagnie.
 
9. Clients insatisfaits des projets précédents.
Il est conseillé de se renseigner sur les précédents projets immobiliers de l'entrepreneur et de prendre contact avec les résidents. Le bien a-t-il été livré à temps, les acheteurs ont-ils reçu ce qui leur avait été promis ?
 
10. Rumeurs.
Lorsqu'un entrepreneur est en difficultés, les premiers à le savoir sont généralement ses concurrents et les autres professionnels qui l'entourent. Certes, les rumeurs ne sont pas toujours fondées, mais si elles proviennent de plusieurs sources, il est conseillé de se méfier.
 
Ofer Petersburg – Yediot Aharonot
 
   
 

Nos rubriques
Le Blog de terredisrael
Calendrier fetes Juives
Perdu de vue
Les cartes de voeux
Le Livre d'Or
Espace Culture
Espace Detente
Fetes Juives

Le Kiosque
Radio TV

Les cartes de voeux
Liens utiles
Liens Voyages
Israel de A a Z
Visite d'Israel
Vacances en IL
La Ste israelienne

Prevention
Communautes juives

Album Photos
Ner Hazikaron
Immobilier
Judaisme
Etre fier ...
Origine du conflit MO

Copyright - www.terredisrael.com
Les articles publiés dans le Site relèvent de la seule propriété de www.terredisrael.com
Seul le droit de courte citation reste permis avec lien directionnel actif de l’article avec le nom de l’auteur en entête obligatoire.
Ceux qui souhaitent copier une partie ou l’intégralité d'un article, sont priés d'en faire la demande par mail. Merci
Le site est édité par la
Sté Terredisrael Ltd. Israel
(Sté Num 513928770) -
Contact : Yossi TAIEB

Email: contact@terredisrael.com