Accueil
Kiosque Inform. utiles Inform. Voyages
Fêtes
juives
Calendrier Fêtes Tourisme
terredisrael.com

Espace détente Histoires Georges Decouvrez Israel Sejour
en IL
Israel de A à Z Album photos Radio Tv Clips Prev. Conseil Perdu de Vue Ner Hazikaron Immobilier
 
Spécial Conflit du M.O.
Origine du conflit
L'eau dans la région
Le Mur
Coopération industrielle
La société israélienne
Histoire d'Israël
Histoire du Peuple Juif
 
La clôture de sécurité :
une mesure défensive temporaire

De quoi s'agit-il ?
 
Une clôture de sécurité sur 97% de sa longueur constituée par un réseau de barbelés
 
Un mur en zone urbaine - Les quelques tronçons en béton sont destinés non seulement à empêcher l'infiltration des terroristes, mais également à les empêcher de tirer sur les véhicules israéliens circulant sur les routes principales le long de la ligne d'avant juin 1967
   
Par suite du terrorisme incessant, Israël a décidé d'ériger une clôture. L'absence d'une telle clôture rendait relativement aisée pour les terroristes l'infiltration dans les localités israéliennes. Ces dernières années, aucun terroriste ne s'est infiltré en Israël à partir de la bande de Gaza, parce qu'une clôture de sécurité électronique y est déjà installée.

Le gouvernement d'Israël a l'obligation de défendre ses citoyens contre le terrorisme. Ce droit à l'autodéfense est inscrit dans le droit international.

La clôture de sécurité n'annexe pas de terres palestiniennes, ne modifie pas le statut juridique des Palestiniens et n'empêche pas ces derniers de vaquer à leurs occupations. Elle n'établit pas de frontière, laquelle sera déterminée par des négociations directes entre Israël et les Palestiniens.

En dépit des nombreuses photos publiées dans les médias internationaux montrant un grand mur en béton, plus de 97% de la clôture de sécurité, sur les 720 km prévus, sont constitués par un réseau de barbelés. Moins de 3% de la clôture sera construite en béton. Les quelques tronçons en béton sont destinés non seulement à empêcher l'infiltration des terroristes, mais également à les empêcher de tirer sur les véhicules israéliens circulant sur les routes principales le long de la ligne d'avant juin 1967.

La clôture de sécurité forme une bande ayant la largeur d'une route à quatre voies environ. En son milieu, une clôture à maillons est équipée d'un système de détection contre les intrusions. Ce système à la pointe du progrès est destiné à donner l'alerte en cas d'infil-tration, à l'instar du chemin de terre de repérage et d'autres moyens d'observation.

   
Tracé de la clôture

Le tracé de la clôture a été déterminé uniquement sur la base des besoins sécuritaires et en fonction de considérations topographiques.

La clôture est édifiée de façon que, si besoin est, certaines parties peuvent être déplacées à proximité. A cet égard, il faut rappeler que lorsque Israël s'est retiré du Sud-Liban, conformément à la résolution 425 du Conseil de sécurité, l'ONU a délimité la frontière entre Israël et le Liban. Israël a alors déplacé sa clôture de sécurité, parfois seulement de quelques mètres, pour se conformer à la nouvelle frontière.

Israël utilise prioritairement des terres domaniales pour l'érection de la clôture de sécurité, afin d'éviter, autant que possible, d'empiéter sur des terrains privés.
Lorsque cette solution s'avère impossible, les terrains privés sont réquisitionnés sans être confisqués, de sorte qu'ils sont conservés par leurs propriétaires. Des procédures juridiques permettent à chaque propriétaire de déposer un recours contre l'utilisation de sa terre. Lorsque des terrains privés sont utilisés, les propriétaires reçoivent une indemnité pleine et entière, conformément à la loi ; cette indemnité peut être payée soit en une seule fois, soit en mensualités.
Le gouvernement d'Israël a l'obligation de défendre ses citoyens contre le terrorisme.
Ce droit à l'autodéfense est inscrit dans le droit international.

La clôture de sécurité n'annexe pas de terres palestiniennes, ne modifie pas le statut juridique des Palestiniens et n'empêche pas ces derniers de vaquer à leurs occupations.
Elle n'établit pas de frontière, laquelle sera déterminée par des négociations directes entre Israël et les Palestiniens.

En dépit des nombreuses photos publiées dans les médias internationaux montrant un grand mur en béton, plus de 97% de la clôture de sécurité, sur les 720 km prévus, sont constitués par un réseau de barbelés.
Moins de 3% de la clôture sera construite en béton.
Les quelques tronçons en béton sont destinés non seulement à empêcher l'infiltration des terroristes, mais également à les empêcher de tirer sur les véhicules israéliens circulant sur les routes principales le long de la ligne d'avant juin 1967.
La clôture de sécurité forme une bande ayant la largeur d'une route à quatre voies environ. En son milieu, une clôture à maillons est équipée d'un système de détection contre les intrusions. Ce système à la pointe du progrès est destiné à donner l'alerte en cas d'infil-tration, à l'instar du chemin de terre de repérage et d'autres moyens d'observation.

Sauver des vies doit toujours constituer une priorité !

La clôture de sécurité n'a qu'un seul objectif : empêcher les terroristes d'entrer et ainsi, sauvegarder la vie des citoyens d'Israël, les juifs comme les Arabes.

La clôture de sécurité n'est pas un obstacle à la paix, comme les Palestiniens tentent de la présenter. En fait, en dressant un obstacle face au terrorisme, elle contribuera à rétablir le calme dans la région, augmentant ainsi les chances de parvenir à la paix. Elle ne créera pas sur le terrain de faits irréversibles susceptibles d'affecter l'issue des négociations.

Les Palestiniens cherchent à obtenir la condamnation d'Israël, victime du terrorisme, alors que ce pays a décidé uniquement des mesures de nature défensive. En outre, ils ignorent les centaines de victimes innocentes assassinées pas des terroristes palestiniens à partir de la Cisjordanie. Il n'y aurait aucune nécessité d'une clôture de sécurité sans l'existence d'une campagne orchestrée de terrorisme qui vise les habitants d'Israël, hommes, femmes et enfants. La mort est définitive. Elle est irréversible. Les inconvénients résultant de la clôture de sécurité pour les Palestiniens sont temporaires et réversibles, une fois que le terrorime cessera et que la paix sera instaurée.


   
 

Nos rubriques
Le Blog de terredisrael
Calendrier fetes Juives
Perdu de vue
Les cartes de voeux
Le Livre d'Or
Espace Culture
Espace Detente
Fetes Juives

Le Kiosque
Radio TV

Les cartes de voeux
Liens utiles
Liens Voyages
Israel de A a Z
Visite d'Israel
Vacances en IL
La Ste israelienne

Prevention
Communautes juives

Album Photos
Ner Hazikaron
Immobilier
Judaisme
Etre fier ...
Origine du conflit MO

Copyright - www.terredisrael.com
Les articles publiés dans le Site relèvent de la seule propriété de www.terredisrael.com
Seul le droit de courte citation reste permis avec lien directionnel actif de l’article avec le nom de l’auteur en entête obligatoire.
Ceux qui souhaitent copier une partie ou l’intégralité d'un article, sont priés d'en faire la demande par mail. Merci
Le site est édité par la
Sté Terredisrael Ltd. Israel
(Sté Num 513928770) -
Contact : Yossi TAIEB

Email: contact@terredisrael.com